Tajine de petits pois, pommes de terre et oeufs

TAJINE DE PETITS POIS, POMMES DE TERRE ET OEUFS

50891651_1565621356915034_8184010670145011712_n

Ce soir je vous propose une recette reprise sur le blog ‘Evasion Culinaire’ de Naoul et inspiré également par les blogs ‘Les Food’Amour’ et ‘Mes recettes Halal’, et adapté à ma sauce.

Le plat est plus compliqué qu’il n’en a l’air car il est difficile de trouver le juste temps de cuisson pour chaque élément : carotte, pomme de terre, petits pois, œufs. Il faut ajouter à fur et à mesure les ingrédients dans le tajine. Un exercice que je n’ai pas réussi à 100%, mais j’ai déjà tenu compte de cela dans la recette. J’avais des pommes de terre un peu trop cuites et les œufs également, surtout ceux qui avaient glissés sur les côtés du tajine. Je me demande même, quand on aime le jaune encore coulant, si il ne vaut pas mieux cuire les œufs dans une poêle et les ajouter dans le tajine juste avant de servir. La cuisson serait mieux maitrisé et le rendu plus joli.

51019934_619021391864133_4752050832470441984_n

INGREDIENTS (4-5P)

  • 2 GOUSSES D’AIL
  • 1 C.A.S. D’HUILE D’OLIVE
  • 1 C.A.S. BOMBEE DE CONCENTRE DE TOMATES
  • 40 CL DE BOUILLON DE LEGUMES
  • 4 POMMES DE TERRE A CHAIR FERME
  • 2 A 3 CAROTTES
  • 350 G PETITS POIS
  • 2 POIGNEES D’OLIVES VERTES DENOYAUTEES
  • 1 C.A.S. RASE DE CUMIN EN POUDRE
  • 1 C.A.C. CURCUMA
  • 1/2 C.A.S. PAPRIKA
  • 1/4 C.A.C. PIMENT D’ESPELETTE
  • UNE POINTE DE POIVRE DE CAYENNE
  • POIVRE, SEL
  • 2 C.A.S. DE CORIANDRE FRAIS
  • 6 A 8 OEUFS

51390225_2214960805388778_423870245132828672_n

PREPARATION

Eplucher les pommes de terre et les carottes. Détailler les carottes en rondelles et les pommes de terre en quartiers ou en demi tranches.

Peler et écraser l’ail.

Dans un tajine, faire chauffer l’huile d’olive et y faire revenir pendant 1 minute les gousses d’ail. Ajouter le concentré de tomates et le bouillon. Ajouter les épices. Couvrir et laisser cuire quelques minutes.

Incorporer les carottes et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes à couvert.

Préchauffer le four à 200°C.

Ajouter les pommes de terre, saler et poivrer. Placer le tajine au four. Poursuivre la cuisson pendant 20 minutes.

Rincer les olives.

Oter les pommes de terre.

Ajouter les olives et les petits pois. Replacer les pommes de terre harmonieusement. Casser les œufs dans le plat, couvrir et poursuivre la cuisson au four pendant environ 10 minutes.

Parsemer de coriandre frais ciselé.

50990909_233202974225131_5880998409451601920_n

Bon Appétit!

Jaune d’oeuf confit à l’huile d’olive

JAUNE D’OEUF CONFIT A L’HUILE D’OLIVE

Huile d'Olive, Oeufs

Technique sympa afin d’obtenir un jaune d’œuf crémeux. Technique qui peut s’avérer utile lorsqu’on réalise une recette dans laquelle on veut inclure un jaune d’œuf, sans que, lors de la dégustation, le jaune d’œuf se mélange trop aux autres ingrédients ou à une sauce.

On peut arriver au même résultat en surgelant les jaunes d’œufs pendant quelques heures, mais je n’ai pas encore testé cette technique, ni comparé avec celle du confisage.

Huile d'Olive, Oeufs

INGREDIENTS

  • DE L’HUILE D’OLIVE
  • DES OEUFS

PREPARATION

Clarifier les œufs et ne garder que les jaunes.

Placer chaque jaune dans un ramequin individuel (vous devrez mettre moins d’huile que dans un grand plat).

Recouvrir les jaunes d’œufs avec de l’huile d’olive.

Préchauffer le four traditionnel ou le four vapeur à 70°C haut-bas.

Faire confire ainsi les jaunes pendant 1 heure en four vapeur, plutôt 1 heure 30 en four tradi.

Retourner les œufs à mi-cuisson.

Sortir du four et déposer les jaunes d’œufs sur du papier absorbant avant de les dresser dans un plat.

Huile d'Olive, Oeufs

Bon Appétit!

 

 

Frittata de courgettes, petits pois et épinards, menthe-coriandre

FRITTATA DE COURGETTES, PETITS POIS ET EPINARDS, MENTHE-CORIANDRE

P1110729.JPG

oeufs,pimen d'espelette,ail,oignon,courgette,coriandre en poudre,coriandre,menthe,petits pois,poulet rôti,mozzarelle,pignons de pins,epinards

Allez savoir pourquoi, mais aujourd’hui j’ai eu envie d’une frittata. Pourtant je n’en avais jamais fait, ce qui est assez étrange car j’adore l’œuf et l’omelette et la tortilla en particulier. Contrairement à ma femme qui n’en mange jamais, à l’exception d’une tortilla espagnole dans laquelle la pomme de terre l’emporte sur l’œuf.

Deux challenges donc. Premièrement, réussir à faire une frittata bien cuite, mais encore moëlleuse de texture. Deuxièmement, faire aimer ça a mon épouse.

Premier challenge réussi complètement: cuisson comme je voulais, démoulage nickel, découpage nickel. Rien à dire. De plus, assaisonnement ok.

Deuxième challenge pas réussi. Elle n’a pas aimé, trop le goût d’œuf qui ressortait. Il faut dire que ce ne sont pas le petit pois, la courgette et l’épinard qui ont des capacitées fortes à faire oublier l’œuf. Ca reste tout de même un truc avec 8 œufs entiers. Il aurait donc fallu partir sur quelques touches amères comme l’artichaut ou l’asperge verte, plus d’épices ou un accompagnement d’une petite salade en vinaigrette. On retentera l’expérience.

Pour l’instant je garde la recette ainsi, moi j’ai bien aimé.

P1110734.JPG

INGREDIENTS (4P)

  • 1 COURGETTE MOYENNE
  • 8 ŒUFS ENTIERS
  • SEL, POIVRE
  • PIMENT D’ESPELETTE
  • 1 OIGNON MOYEN
  • 200 G POULET ROTI (QUI RESTE)
  • 100 G PETITS POIS FRAIS (POIDS NET)
  • 3 C.A.S. D’HUILE D’OLIVE
  • 1 BOULE DE 125G MOZZARELLA DI BUFFALA (OU DE LA BURRATA)
  • 2 POIGNEES DE POUSSES D’EPINARDS FRAIS
  • 60 G PIGNONS DE PIN
  • 1/2 C.A.C. CORIANDRE EN POUDRE
  • 3 BEAUX BRINS DE MENTHE + UN RIEN POUR LA FINITION
  • UNE ½ BOTTE DE CORIANDRE
  • 10 CL DE LAIT
  • 10 CL DE CREME

P1110728.JPG

PREPARATION

Emincer finement l’oignon et presser l’ail.

Ecosser les petits pois.

Nettoyer, laver et hacher grossièrement les épinards frais.

Laver la courgette et, sans les peler, la couper en quatre dans la longueur. Puis, enlever le cœur plus mou et comportant plus de graines. Couper le reste de la courgette en brunoise.

Torréfier à sec les pignons de pin et réserver.

Sortir les restes de poulet rôti du frigo et couper finement.

Egoutter la mozzarella et la déchirer grossièrement avec les doigts.

Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle et y faire revenir, à petit feu, l’oignon pendant 3-4 minutes afin de bien le cuire.

Saler, poivrer et ajouter une bonne pincée de piment d’Espelette et le coriandre.

Ajouter alors la brunoise de courgette, bien mélanger, saler et poivrer légèrement, ajouter une bonne pincée de piment d’espelette et poursuivre la cuisson pendant 3 minutes.

Ajouter un petit filet d’eau, couvrir et laisser cuire encore 15 minutes à faible ébullition.

Blanchir les petits pois dans de l’eau salée pendant 8 minutes, les rafraichir dans de l’eau glacée, les éponger et les réserver.

Dans un grand bol, battre les œufs avec le lait et la crème.

Ciseler finement la menthe et le coriandre.

Y ajouter le mélange oignons-courgettes, la ½ des pignons, la 2/3 des épinards, le poulet, l’ail, les petits pois et les herbes ciselées, bien mélanger le tout.

Rectifier l’assaisonnement en poivre, sel et piment d’espelette.

Verser le tout dans un moule à gâteau, préalablement huilé.

Préchauffer le four à 180°C.

Faire cuire 30 minutes au centre du four.

Une fois que la frittata commence à prendre et que les bords se détachent légèrement du moule, y répartir le reste d’épinards et la mozzarella.

Y répartir les pignons de pin restants et glisser le moule sous le grill pour 5 minutes de cuisson : le dessus doit avoir pris, mais la frittata doit rester bien moêlleuse.

Démouler la frittata en la retournant sur une assiette, la découper et la servir ainsi, tiède ou froide, éventuellement accompagnée d’une salade de jeunes pousses d’épinards avec une simple vinaigrette.

P1110733.JPG

 

Bon Appétit !

Noël 2015 Amuse 2 : Oeufs brouillés au couscous de chou-fleur et crevettes grises, pesto d’estragon

NOEL 2015 AMUSE 2 : OEUFS BROUILLES AU COUSCOUS DE CHOU-FLEUR ET CREVETTES GRISES, PESTO D’ESTRAGON

P1110065.JPG

49614697_319903541954447_1506807847516635136_n

Deuxième mise en bouche du menu. Je suis parti sur une idée de Seppe Nobels dans le Culinaire Ambiance d’Octobre 2015. La présentation en coquille d’oeuf sur un lit de gros sel me plaisait beaucoup. Mais par manque de temps en manque d’envie en fin de journée, je me suis contenté de mettre tout en verrine, malheureusement pas transparente, ce qui est dommage car on ne voit rien. On réfléchira meux la prochaine fois.

Pour le Nouvel An 2019 je les ai refaite, cette fois en verrines transparentes, c’est mieux.

J’ai par contre tout changé dans la recette. J’ai zappé la truffe, j’ai ajouté un pesto d’estragon et des crevettes grises. J’ai gardé le couscous de choufleur.

Très sympa cette mise en bouche, mais la prochaine fois soit coquille d’oeuf, soit récipient transparent. Je laisse donc la methode pour la coquille d’oeuf dans la recette.

 

P1110066.JPG

49813492_954113154793012_310060711369768960_n

INGREDIENTS (8P)

  • 8 OEUFS
  • 1 PETIT CHOU-FLEUR DE MALINNES
  • 2 C.A.S. D’HUILE DE LIN
  • 1/2 CITRON VERT
  • POIVRE ET SEL
  • 25 G BEURRE
  • 32 CREVETTES GRISES NON PELEES
  • LES FEUILLES D’UNE DEMI BOTTE D’ESTRAGON
  • 5 CL D’HUILE D’OLIVE
  • 25 G PIGNONS DE PIN

49368810_2326453917567776_5103447588997169152_n

PREPARATION

Eplucher les crevettes grises et les réserver.

Réaliser un pesto en mixant l’estragon, les pignons et l’huile d’olive. Ajouter encore un peu d’huile d’olive si le mélange est trop ferme.

Avec un couteau économe ou une râpe pas trop finer, râper les bouquets du chou-fleur en couscous.

Assaisonner avec de l’huile de lin, du jus de citron, sel et poivre selon votre goût.

Couper les chapeaux des oeufs avec un coupe-oeuf.

Verser le jaune et le blanc d’oeuf dans un bol et mélanger avec le beurre, du sel et du poivre. Réserver.

Nettoyer les coquilles d’oeuf vides à l’extérieur et l’intérieur et lisser les bords. Ôter précautionneusement la membrane à l’intérieur de l’oeuf. Réserver.

Cuire les oeufs brouillés à petit feu (idéalement au bain marie) en les battant continuellement et en gardant de l’humidité. Attention, on va vitre trop loin. Arrêter la cuisson quand c’est encore semi liquide.

Dans le fond des coquilles, verser un rien de pesto d’estragon.

Remplir alors avec la brouillade d’oeufs, puis quelques crevettes grises et finalement le couscous de chou-fleur.

Présenter les oeufs sur du gros sel marin légèrement humidifié.

49682679_483521752176766_5123850693697863680_n

Bon Appétit!

Quinoa bicolore aux 6 légumes verts, vinaigrette moutarde-cerfeuil et oeufs mollet

QUINOA BICOLORE AUX 6 LEGUMES VERTS, VINAIGRETTE MOUTARDE-CERFEUIL ET OEUFS MOLLET

 

Quinoa Blanc, Quinoa Rouge, Haricots Princesses, Haricots Plats, Haricots Gourmands, Petits Pois, Fèves des Marais, Concombre, Moutarde, Oeufs, Vinaigre de Vin Rouge, Huile de Tournesol, Huile d'Olive, Cerfeuil, Ail, Yaourt

 

Dans le dernier magazine ‘Saveurs’ (juin 2014), tout ce dont j’avais envie avant d’aller au marché ce dimanche.

J’ai suivi la recette à deux exceptions près, j’ai ajouté un peu de fèves des marais et j’ai terminé la vinaigrette avec du yaourt afin de rendre celle-ci un peu plus fraîche.

Trop bon, idéal avec ce temps estival mais pluvieux.

 

Quinoa Blanc, Quinoa Rouge, Haricots Princesses, Haricots Plats, Haricots Gourmands, Petits Pois, Fèves des Marais, Concombre, Moutarde, Oeufs, Vinaigre de Vin Rouge, Huile de Tournesol, Huile d'Olive, Cerfeuil, Ail, Yaourt

 

INGREDIENTS (2-4P)

  • 150 G QUINOA BLANC
  • 150 G QUINOA ROUGE
  • 100 G POIS GOURMANDS
  • 100 G PETITS POIS FRAIS ECOSSES
  • 100 G FEVES DES MARAIS ECOSSES
  • 100 G HARICOTS VERTS
  • 100 G HARICOTS PLATS
  • 2 MINI CONCOMBRES
  • 1 PETIT BOUQUET DE SOMMITES DE CERFEUIL
  • 5 CL D’HUILE D’OLIVE
  • 5 CL D’HUILE DE TOURNESOL
  • 4 OEUFS + 1 JAUNE
  • 1 C.A.S. MOUTARDE BISTER
  • 2 C.A.S. VINAIGRE DE VIN ROUGE VIEUX
  • 1 GOUSSE D’AIL
  • SEL, POIVRE
  • 1 C.A.S. YAOURT ENTIER
  • VINAIGRE BLANC

 

Quinoa Blanc, Quinoa Rouge, Haricots Princesses, Haricots Plats, Haricots Gourmands, Petits Pois, Fèves des Marais, Concombre, Moutarde, Oeufs, Vinaigre de Vin Rouge, Huile de Tournesol, Huile d'Olive, Cerfeuil, Ail, Yaourt

 

PREPARATION

Bien rincer le duo de quinoa sous l’eau froide dans une passoire fine.

Mettre le quinoa dans une casserole avec 2x son volume en eau froide. Saler et porter à ébullition. Après ébullition, poursuivre la cuisson pendant 7-8 minutes sur feu moyen.

Eteindre le feu et laisser gonfler le quinoa pendant 15 minutes.

Après ce temps, égouter le quinoa et le transvaser dans un grand plat.

Faire cuire les haricots verts et les haricots plats pendant 10 minutes dans l’eau bouillante salée. Faire de même avec les petits pois et les pois gourmand, pendant 4 à 5 minutes, et pour finir avec les fèves pendant 1 minute 30.

A chaque fois bien égouter les légumes et les laisser refroidir dans de l’eau glaçée. Enlever la pelicule entournant les fèves.

Couper les différents haricots en morceaux.

Peler les concombres, les couper en quatre dans la longueur et en ôter le maximum de graines.

Couper les concombres en brunoise.

Mélanger tous les légumes avec le quinoa et l’huile d’olive. Réserver au frigo pour au moins 2 heures.

Mettre la moutarde, le jaune d’oeuf, le vinaigre et l’ail dans un bol haut. Saler et poivrer. Mélanger le tout avec une cuillère.

Ajouter maintenant l’huile de tournesol et mixer le tout avec un mixeur plongeant.

Ajouter alors le yaourt, mélanger à la cuillère. Réserver également pour minimum 2 heures au frigo.

Faire cuire les 4 oeufs pendant 5 minutes dans de l’eau bouillante salée, additionnée d’un filet de vinaigre blanc. Les réserver un instant dans de l’eau froide.

Ecaler les oeufs.

Servir le quinoa aux légumes dans des assiettes profondes, entourer d’un peu de vinaigrette et déposer en son centre, un oeuf mollet que l’on découpera pour faire couler le jaune sur les légumes.

Bon Appétit!

 

Quinoa Blanc, Quinoa Rouge, Haricots Princesses, Haricots Plats, Haricots Gourmands, Petits Pois, Fèves des Marais, Concombre, Moutarde, Oeufs, Vinaigre de Vin Rouge, Huile de Tournesol, Huile d'Olive, Cerfeuil, Ail, Yaourt

 

CONSEIL VIN

Cairanne blanc

Tortilla au chorizo, safran et persil

TORTILLA AU CHORIZO, SAFRAN ET PERSIL

 

chorizo,pommes de terre,oignons,huile d'olive,safran,persil,oeufs

 

Quand vous achetez, comme moi, un kitchenaid, vous recevez en prime un beau livre avec plein de recettes, recettes que l’on peut biensur en grande partie réaliser avec un kitchenaid.

Pas mal de recettes très sympatiques dans ce livre, des recettes assez rapides aussi et bien appétissantes.

Il y a quelques semaines, ma Sabine m’avait fait la surprise de réaliser cette recette, me relégeant pour une fois en chômage technique. Mais celà ne me gène pas de temps en temps.

J’avais vraiment beaucoup aimé cette recette et depuis on en a déjà fait trois fois, une deuxième fois pour des amis à la maison et une troisième fois pour un brunch familial. Effet unanime, tout le monde aime.

Voici la recette de ‘Kitchenaid’.

 

chorizo,pommes de terre,oignons,huile d'olive,safran,persil,oeufs

 

INGREDIENTS (6-8 P)

  • 150 G CHORIZO EPICE
  • 600 G POMMES DE TERRE MI-FERMES OU FARINEUSES, EPLUCHEES
  • 1 GROS OIGNON
  • 15 CL D’HUILE D’OLIVE
  • 6 OEUFS
  • 2 CAPSULES DE POUDRE DE SAFRAN
  • 3 C.A.S. PERSIL PLAT FINEMENT HACHE
  • SEL, POIVRE NOIR DU MOULIN

 

chorizo,pommes de terre,oignons,huile d'olive,safran,persil,oeufs

 

PREPARATION

Retirer la peau du chorizo et le couper en tranches fines à l’aide d’une mandoline ou de l’embout tranchoir/râpe à cylindres de kitchenaid, équipé du cylindre à trancher (vitesse 4). Vous pouvez biensur également utiliser du chorizo déjà précoupé en tranches.

Eplucher les pommes de terre.

Trancher également les pommes de terre et émincer l’oignon (je préfère aux tranches).

Rincer les pommes de terre sous l’eau froide et les sècher sur du papier absorbant.

Faire chauffer une c.à.s. d’huile d’olive dans une grande poêle et y faire revenir le chorizo jusqu’à ce qu’il soit doré. Le retirer de la poêle à l’aide d’une écumoire et le laisser égoutter sur du papier essuie-tout. Jeter l’huile et essuyer la poêle.

Faire chauffer 10 cl d’huile d’olive dans la poêle et y faire revenir les pommes de terre et l’oignon pendant 10 à 15 minutes, jusqu’à ce que les légumes soient dorés et tendres. Ôter du feu et laisser refroidir pendant 15 minutes.

Battre les oeufs, le safran et le persil dans le bol du robot avec le fouet à fils à la vitesse 2.

Ajouter le chorizo, les oignons et les pommes de terre et bien mélanger le tout avec une cuillère en bois. Rectifier l’assaisonnement en poivre et en sel.

Faire chauffer le reste d’huile dans une poêle et y verser le mélange. Faire en sorte que tout le chorizo ne soit pas sur le dessus ou d’un seul côté.

Laisser cuire à feu doux pendant 10 minutes, jusqu’à ce que la tortilla soit presque entièrement cuite. Si jamais, après 10 minutes, le dessus est encore assez humide, placer pendant quelqes minutes dans un four chaud afin d’assècher un rien le dessus, ce qui facilitera le retournement de la tortilla.

A l’aide d’une petite spatule, détacher éventuellement les bords de la tortilla de la poêle. Faire alors glisser doucement la tortilla sur une grande assiette. Déposer dessus une autre grande assiettte, retourner le tout, puis faire reglisser la tortilla dans la poêle.

Laisser cuire encore 5 minutes, puis laisser refroidir à température ambiante avant de servir.

 

chorizo,pommes de terre,oignons,huile d'olive,safran,persil,oeufs

 

Bon Appétit!

 

 

Velouté (légèrement bisqué) de pommes de terre à la truite fûmée, coulis de cresson, jets de houblon, crevettes grises et oeuf pôché

VELOUTE (LEGEREMENT BISQUE) DE POMMES DE TERRE A LA TRUITE FUMEE, COULIS DE CRESSON, JETS DE HOUBLON, CREVETTES GRISES ET OEUF POCHE

 

jets de houblon,citron,crème,muscade,oeufs,crevettes grises,cresson de fontaine,pommes de terre,bouillon de volaille,fumet de crustacé,truite saumonée fûmée,poireau,céleri blanc,oignon,crème épaisse,xanthane

 

Ce mardi, j’étais dans la belle région du Westhoek, dans le cadre de mon travail. Le Westhoek, une belle région qui sent encore bon le produit de terroir. Il y a la par exemple la bonne Trapiste Westvleteren et la brasserie Watou, il y a aussi les asperges des dunes et un produit tout à fait typique historiquement de cette région, mais fortement en baisse de production, le jet de houblon.

Comme c’est la pleine saison, je ne pouvais pas quitter le Westhoek, sans mes 250 g de jets. J’ai donc tenté le coup et j’ai appelé vers 13h30, un des 8 producteurs encore actifs sur la région, ‘t Hoppecruyt (Provenplein 69, Proven, 057/30.05.98, www.hoppecruyt.be). La réponse était telle que j’aime: mais biensur monsieur, nous allons en couper cet après-midi et dès 16 heures vous pouvez passer les prendre.

En fin de journée, j’ai donc été sur place et j’ai été agréablement reçu par la dame des lieux. Nous avons discuttés une vingtaine de minutes autour du produit, sa production, les problèmes liés entrautre au fait que vu que les gros brasseurs (bon méritent-ils le nom) comme Interbrew n’achètent plus de houblon mais utilisent un remplacement chimique, les producteurs de houblon sur la Belgique et en Alsace, étaient en diminution constante, et celà a donc aussi une conséquence sur la production de jets de houblon. Nous avons aussi parlé cuisine naturellement. Imaginez-vous qu’il mangent tous les jours des jets de houblon, le soir devant la télé, comme le consomateur lambda mange des chips.

Pour la recette autour du jet de houblon, j’étais parti sur une idée de base assez classique : pomme de terre – oeuf – jet de houblon et fumé. Mais je voulais un peu sortir des sentiers battus. Pour les jets de houblon, pas de soucis, cuisson classique et très courte. Pour les oeufs pôchés, technique classique sans chichis et esbrouffe de Chef Simon.

Pour la pomme de terre, je suis parti d’une base un peu vichysoise, mais en incorporant quelques éléments peu classiques. J’ai ajouté un rien de fumet de crustacé, afin de relever le goût et de faire un petit rappel avec les crevettes grises utilisées dans la recette. J’ai ai aussi ajouté le goût fumé que je voulais, mais que je voulais subtil et loin du traditionnel saumon fûmé. J’ai opté pour de la truite saumonée fûmée (de façon naturelle), que j’ai fait infuser dans la crème, puis que j’ai mixé à cette crème avant de passer le tout au tamis.

Afin d’apporter un peu de couleur et de fraicheur, j’ai terminé l’assiette avec un coulis de cresson de fontaine.

Je suis content de ma réalisation. Au niveau des dosages dans l’assiette, on pourait améliorer. Ici je me suis fait plaisir avec cette préparation comme plat principal, mais celà irait probablement mieux en entrée, une entrée permettant de mettre autant de jets mais un peu moins de velouté, qui ici prenait un peu trop le pas.

 

jets de houblon,citron,crème,muscade,oeufs,crevettes grises,cresson de fontaine,pommes de terre,bouillon de volaille,fumet de crustacé,truite saumonée fûmée,poireau,céleri blanc,oignon,crème épaisse,xanthane

 

INGREDIENTS (2P)

Les jets de houblon

  • 250 G JETS DE HOUBLON
  • LE JUS D’UN CITRON
  • SEL, POIVRE, MUSCADE
  • BEURRE
  • CREME 40% MG

Le velouté

  • 500 G POMMES DE TERRE FARINEUSES (BINTJES p.e.)
  • 50 G BLANC DE POIREAU
  • 50 G OIGNONS
  • 50 G CELERI BLANC
  • 100 G TRUITE SAUMONEE FUMEE (MATHONET GABRIEL, MALMEDY)
  • 40 CL BOUILLON DE VOLAILLE
  • 15 CL CREME 40% MG
  • 5 CL CREME EPAISSE
  • SEL, POIVRE
  • 1 BONNE C.A.S. FOND DE CRUSTACE
  • BEURRE

Le coulis

  • UNE BOTTE DE CRESSON
  • CREME
  • EAU
  • XANTHANE

Les oeufs et les crevettes

  • 2 OEUFS
  • 5 CL VINAIGRE
  • 1 C.A.C. SEL
  • 125 G CREVETTES GRISES (POIDS NET)

 

jets de houblon,citron,crème,muscade,oeufs,crevettes grises,cresson de fontaine,pommes de terre,bouillon de volaille,fumet de crustacé,truite saumonée fûmée,poireau,céleri blanc,oignon,crème épaisse,xanthane

 

PREPARATION

Le coulis

Faire cuire les feuilles de cresson pendant quelques minutes dans de l’eau salée bien bouillante.

Egouter et placer immédiatemment dans de l’eau glaçée afin de fixer la chlorophyle.

Mixer dans un petit blender avec un peu d’eau froide et de la crème.

Passer à travers un tamis fin et faire réduire un rien dans un petit poêlon.

Coller avec un peu de xanthane.

Transvaser dans une bouteille poussoir et garder dans de l’eau chaude.

Le velouté

Emincer finement les oignons, le blanc de poireau et le céleri.

Faire revenir les légumes pendant 5 minutes dans un rien de beurre.

Ajouter les pommes de terre (épluchées et coupés en dés) et mouiller avec le bouillon de volaille, allongé d’un peu d’eau. Laisser cuire doucement pendant 40 minutes.

Passer le potage au moulin à légumes, puis au chinois.

Reverser le potage dans une casserole, assaisonner en poivre et en sel.  Mixer encore un peu avec un mixeur plongeant.

Couper la truite fumée en petite brunoise.

Faire chauffer la crème et y laisser macérér la truite pendant 10 minutes.

Mixer cette crème et la passer à travers un tamis.

Ajouter la crème, la crème épaisse et le fond de crustacé au bouillon de pommes de terre. Poursuivre la cuisson sans faire bouillir.

Rectifier l’assaisonnement en poivre et en sel.

 

jets de houblon,citron,crème,muscade,oeufs,crevettes grises,cresson de fontaine,pommes de terre,bouillon de volaille,fumet de crustacé,truite saumonée fûmée,poireau,céleri blanc,oignon,crème épaisse,xanthane

 

Les oeufs et les crevettes (pochage Chef Simon)

Peler les crevettes et les réserver au frais.

Porter à frémissement, 1 L d’eau avec 5 cl de vinaigre blanc et 1 c.à.c. de sel.

Casser les oeufs dans un petit bol (pocher les oeufs un par un pour plus de sécurité).

Pencher la tasse et laisser s’écouler une langue de blanc d’oeuf dans l’eau frémissante.

Verser le reste de l’oeuf sur le blanc en cours de coagulation.

Le blanc va se replier sur lui-même. Le laisser coaguler superficielement.

S’aider d’une spatule ou de deux cuillères pour ramener le blanc sur lui même et emprisonner le jaune.

Laisser cuire doucement.

A l’aide d’une écumoire, sortir l’oeuf. Le blanc doit être ferme.

Le plonger dans de l’eau froide, puis ébarber l’oeuf (oter les parties blanches qui se détachent) pour une plus belle présentation.

Les plonger quelques secondes dans de l’eau chaude avant dressage. Egouter.

Les jets de houblon

Nettoyer les jets de houblon en cassant la partie postérieure du jet (si nécessaire, ce qui n’était pas mon cas, tellement ils étaient frais).

Laisser saisir les jets dans du jus de citron, puis les cuire al dente dans une eau salée pendant à peu près 2 minutes.

Les égouter et les refroidir dans un bain d’eau glacée.

Colorer les jets de houblon, juste avant de servir, dans un peu de beurre et les assaisonner de poivre, de muscade et de sel.

Ajouter un peu de crème liquide et laisser épaissir pendant quelques secondes.

 

jets de houblon,citron,crème,muscade,oeufs,crevettes grises,cresson de fontaine,pommes de terre,bouillon de volaille,fumet de crustacé,truite saumonée fûmée,poireau,céleri blanc,oignon,crème épaisse,xanthane

 

Dressage

Dans une assiette profonde, verser une louche de velouté de pommes de terre. Autour dresser un filet de coulis de cresson, au centre, placer les jets de houblon et dessus l’oeuf pôché. Autour disposer les crevettes grises bien fraîches.

Bon Appétit!

Nouvel An 2013 : Amuse 1 : Choufleur en aige doux avec jaune de caille crémeux, crumble d’oignons et lard au jambon croustillant

NOUVEL AN 2013 : AMUSE 1 : CHOUFLEUR AIGRE-DOUX AVEC JAUNE DE CAILLE CREMEUX, CRUMBLE D’OIGNONS ET LARD AU JAMBON CROUSTILLANT

 

lard au jambon,oignons,vinaigre d'estragon,graines de coriandre,thym,choufleur,oeufs de caille,fleur de sel

 

Le réveillon de Nouvel An est pour moi depuis pas mal d’années synonyme d’une bonne soirée gourmande avec des amis chèrs. Et bien que je passe alors, malgré un maximum de préparation, pas mal de temps en cuisine, juste cuisiner des bonnes choses pour eux me fait beaucoup plaisir.

Chaque année j’en profite aussi pour essayer des nouvelles techniques, des nouvelles approches, tester des idées vu et lu ici et là, oser des associations nouvelles. C’est souvent sans filet, car il est très rare que je teste les recettes avant de les réaliser. Il y a donc toujours une bonne dose de stress positif et on n’est pas à l’abri d’un rattage. Mais comme généralement je prévois assez de plats différents, un rattage dans le tas n’est pas un drame. Parfois on rate un élément d’un plat et il faut alors réagir face à cet imprévu et retomber sur les pattes. Ce fût le cas ici.

Au départ il y a cette recette découpée dans le supplément du journal Het Laatste Nieuws qui traine dans mes classeurs. La recette est de la main de Peter Goossens, chef ***. Elle me parle surtout parce-qu’il utilise une technique par le froid pour extraire le jaune des oeufs de caille et je voulais tester celà. Après il y a l’association avec le choufleur en aigre-doux, le crumble d’oignon et les girolles en escabèche. Celà me semblait être une bonne petite mise en bouche bien sympathique et légère.

Au niveau du déroulement, un petit soucis tout de même et quelques questions à élucider.

Crumble d’oignon : pas de soucis, facile, rapide, éfficace.

Oeufs de caille : Ca peut faire peur au départ, mais ça fonctionne bien. La seule difficultée est de savoir exactement combien de temps il faut attendre entre le moment de la sortie du surgélateur, le moment de récupérer les jaunes et éliminant les blancs coagulés et encore légèrement gélés et le dressage. Au final il faudrait obtenir un jaune qui se travaille légèrement, entre le mou et le liquide. Mon résultat n’était pas à 100% ce que je voulais, le jaune était souple mais encore un peu trop rigide pour bien travailler. Mais la technique est top et le goût y était. A refaire et à retester encore.

Choufleur aigre doux : OK pour le croquant et le visuel. Un peu déçu par le côté aigre-doux que je n’ai pas retrouvé. Peter Goossens préconise un passage de 10 minutes dans l’aigre doux. Alors soit ce temps était trop court, car je n’ai pas retrouvé l’aigre-doux, soit l’erreur que j’ai faite était de placer les choufleurs dans l’aigre doux déjà froid (car fait la veille). A retester demain avec un aigre-doux bouillant (j’en ai gardé).

Girolles et escabèche : Plantage complèt de ma part ici. Heureusement que je me suis offert hier le livre ‘Champignons’ de Régis Marcon, car j’ai bien besoin de revoir mes techniques au niveau de la girolle.  Déjà j’aurais du changer d’avis en face du légumier. Des girolles il y en avait, mais des méga-grands avec des longues et grosses tiges. En plus ils étaient hyperhumides lorsque je les ai acheté, gorgé d’eau. Donc ce qui devait se passer, se passait: je coupé mes girolles en dés et je lance la cuisson à la poêle dans un peu de beurre. Un lachage d’eau très important, une surcuisson donc pour éliminer l’eau, au final des girolles caoutchouteuses et pas très agréables à manger. Bon j’ajoute quand même le vinaigre d’estragon et là c’est encore pire, vraiment pas bon. Je me dis alors, tentons le tout pour le tout, mixons tout ça et faisons une petite crème avec de la crème liquide. Cata, horreur, pire que le faux gras, inmangeable, à la poubelle donc. Me voilà avec un élément de plat en moins. Que faire. J’ai la bonne idée alors de prendre une tranche de lard dans le jambon et de couper celle-ci en très très fine brunoise. Le lard ça marche très bien avec l’oeuf, avec le choufleur et avec les oignons, pas beaucoup de risque. Je fais revenir à la poêle jusqu’à ce qu’il devienne croustillant et je réserve. Ouf, un plat sauvé du désastre. Et tout le monde a apprécié. A refaire mais avec encore plus d’aigre-doux dans le choufleur.

 

lard au jambon,oignons,vinaigre d'estragon,graines de coriandre,thym,choufleur,oeufs de caille,fleur de sel

 

INGREDIENTS (6P EN AMUSE)

Pour le crumble d’oignons

  • 2 OIGNONS MOYENS
  • 40 ML LAIT ENTIER
  • 40 ML FARINE BLANCHE

Pour le lard au jambon croquant

  • UNE BELLE TRANCHE DE LARD AU JAMBON
  • UN PEU D’HUILE D’OLIVE
  • POIVRE

Pour l’aigre-doux (à garder pour plusieures utilisations)

  • 50 G SUCRE SEMOULE
  • 70 G VINAIGRE D’ESTRAGON
  • 50 CL D’EAU
  • 2 G GRAINES DE CORIANDRE
  • 2 G POIVRE BLANC
  • 0,5 G THYM
  • 2,5 G ESTRAGON

Pour le choufleur aigre-doux

  • 1 PETIT CHOUFLEUR DE MALINES
  • AIGRE-DOUX réchauffé
  • SEL

Pour la crème de jaune de caille

  • 18 OEUFS DE CAILLE
  • FLEUR DE SEL

 

lard au jambon,oignons,vinaigre d'estragon,graines de coriandre,thym,choufleur,oeufs de caille,fleur de sel

 

PREPARATION

Couper les oignons en fines rondelles à la mandoline.

Faire tremper les rondelles pendant 15 minutes dans du lait. Egouter.

Passer les rondelles dans la farine et les frire à 140°C pendant un court instant, le temps qu’ils se dorent.

Egouter et saupoudrer de sel, laisser sècher sur du papier absorbant, puis les hacher finement.

 

Couper le lard au jambon en fine brunoise et faire revenir avec un tout petit rien d’huile d’olive dans une poêle. On veut au final un effet croustillant mais pas crâmé.

 

Faire cuire les différents ingrédients pour l’aigre-doux, puis passer la préparation à travers un tamis fin. Réserver et réchauffer avant de mettre le choufleur.

 

Prelever les bouquets de choufleur et les couper en fines tranches. Les mariner pendant 1 jour dans l’aigre-doux, départ chaud. Les sortir et les saler.

 

Placer les oeufs de caille pendant 2 jours au surgélateur.

Les sortir et les laisser dégéler au frigo pendant 2 jours.

Casser les oeufs et récupérer les jaunes. Débarasser les jaunes précautionneusement du blanc coagulé autour. Au final, rouler les jaunes sur du papier absorbant, le restant du blanc va se coller au papier.

Récupérer les jaunes et dresser sur assiette.

 

Au moment du dressage, casser légèrement les jaunes d’oeufs en tirant vers vous avec la cuillère. Assaisonner de fleur de sel.

Sur les jaunes le choufleur aigre-doux, le jambon croustillant et le crumble d’oignons.

 

lard au jambon,oignons,vinaigre d'estragon,graines de coriandre,thym,choufleur,oeufs de caille,fleur de sel

 

Bon Appétit!

 

Petit diner avec les parents et Oeufs Brouillés à la Truffe

PETIT DINER AVEC LES PARENTS ET OEUFS BROUILLES A LA TRUFFE

Ce samedi, je recevais mes parents pour un bon repas déstressant (pour eux, car avec ma grand-mère qui fait des aller-retours à l’hôpital, ils ne profitent plus de rien depuis plusieurs mois). Et je n’avais plus cuisiné pour eux depuis la Noël. Ca leur à fait le plus grand bien et nous avons tous passé une très bonne soirée.

Avant l’entrée (Gambas rôtiés au caramel vinaigré, salade d’oranges et d’avocats, riz aux jeunes pousses), que j’avais déjà publié sur ce blog, et avant le plat dont je vous livrerai la recette dans le prochain post, je leur avais préparé une petite assiette de dégustation, avec: du marget de canard séché, du pâte de boeuf d’aubrac accompagné de confiture de figues et de confit au Beaujolais (merci Anne, c’est un délice), deux tranches de lonzu Corse, un petit caquelon de fromage de chèvre Belge à l’huile et aux herbes accompagné de son tartare de kiwi et de concombre et enfin, un petit caquelon d’oeufs brouillés à la truffe.

ajak 004

Les truffes du Périgord, les tuber mélanosporum, c’est encore de cette façon que je les préfère. Voici la recette, qui est d’une simplicité enfantine. Mais la truffe, on ne le répètera pas assez, adore la simplicité.

ajak 005

OEUFS BROUILLES A LA TRUFFE DU PERIGORD

INGREDIENTS (Pour 4 petits caquelons)

  • 3 OEUFS
  • POIVRE, SEL
  • 1/2 TRUFFE TUBER MELANOSPORUM DE BEAU CALIBRE
  • QUELQUES DES DE BEURRE BIEN FROID

PREPARATION

Enfermer dans une boîte hérmétique, quelques oeufs, pendant quelques semaines, en compagnie de truffes, sur un lit de riz à risotto (il absorbe une partie de l’humidité et peut vous donner un très bon risotto truffé après). Il faudra veiller au moins tous les deux jours à frotter les paroies de la boîte et les truffes, pour enlever l’humidité.

Le matin, battre vigoureusement 3 oeufs entiers dans un bol, les saler et poivrer (ne pas éxagérer, c’est la truffe avant tout qu’il faut goûter).

Couper une demi-truffe en très petits morceaux au couteau (c’est meilleur que râpé). Mélanger la truffe aux oeufs, mettre un film plastique sur le bol et réserver au frigo jusqu’à l’utilisation.

Mettre une belle quantitée d’eau à bouillir, placer un bol en inox au-dessus de l’eau bouillante, mais sans que l’eau ne touche le bol.

Y verser le contenu du bol et battre sans arrêt la préparation. Elle va dabord devenir mousseuse pour ensuite épaissir très vite. Dès épaississement, il faut très vite enlever la préparation du bain-marie, continuer à  battre et y ajouter quelques dès de beurre bien froid (j’ai mis il me semble à peu près 20 gr de beurre). Le beurre va arrêter la cuisson de l’oeuf et va rendre les oeufs brouillés plus onctueux.

Rectifier éventuellement l’assaisonnement.

ajak 006

Bon Appétit!

Oeufs au plat à l’orientale

OEUFS AU PLAT A L’ORIENTALE

Je suis curieux, est-ce-que Fabienne va rappliquer?

kjkjk 014

Ce soir un petit plat très simple à réaliser. Mais délicieux avec une bonne tartine beurre pour monsieur et un peu de semoule pour madame.

INGREDIENTS (2P)

  • 4 OEUFS
  • 1 PETITE AUBERGINE
  • 175GR D’HACHE D’EPAULE D’AGNEAU
  • 1 OIGNON MOYEN
  • 1 BELLE GOUSSE D’AIL
  • 2 C.A.S. CORIANDRE CISELEE
  • CANNELLE EN POUDRE
  • GINGEMBRE EN POUDRE (OU FRAIS RAPE)
  • 40GR DE BEURRE
  • 2 C.A.S. HUILE D’OLIVE
  • SEL, POIVRE

kjkjk 011

PREPARATION

Epluchez l’aubergine et taillez la en petits dés. Pelez l’oignon et l’ail, puis hachez-les.

Faites chauffer l’huile dans une sauteuse et faites-y sauter les dés d’aubergine avec l’oignon et l’ail hachés pendant 5 à 8 minutes en remuant de temps en temps, puis ajoutez la viande et la 1/2 de la coriandre ciselée, assaisonnez de sel, poivre, cannelle et gingembre.

Laissez cuire 15 min à feu doux, en remuant souvent.

Faites fondre 40gr de beurre au centre de ce mélange.

Cassez quatre oeufs sur la préparation et faites cuire sur feu moyen. Assaisonnez légèrement en sel, poivre, cannelle et gingembre. Couvrez en fin de cuisson afin que les blancs soient pris également sur le dessus. Servez imméditamment.

kjkjk 013

Bon Appétit!

Omelette tomates-pesto de fanes de carottes

OMELETTE TOMATES-PESTO DE FANES DE CAROTTES

photos de moi ((((((et maman))))) 033

Après avoir réalisé l’autre jour le risotto aux fanes de carottes, recette que j’avais chipé gentillement à Tiuscha, j’ai également réalisé avec le reste des fanes (11gr) un pesto. La recette (également de Tiuscha), je l’ai légèrement modifié en ajoutant un peu de parmesan et en métant un mélange de noix de cajou et de pignons de pin, au lieu de 100% de noix de cajou. Je n’en avais pas assez et elles n’étaient pas présalées, donc la raison pour laquelle j’ai rajouté entr’autre du parmesan.

Je me l’étais fait en me disant qu’en semaine où la semaine prochaine je trouverai bien une bonne utilisation pour ce pesto, où que je me ferai bien des simples pates samedi midi avec ce pesto. Je l’ai donc utilisé un peu plus vite que prévu.

Je suis rentré assez tard aujourd’hui et vu que mon épouse est de sortie ce soir dès 20heures pour un rendez-vous d’anciens copains de classe, il fallait préparer un truc vite fait pour elle et les enfants. Ils (madame et le petit diable) ont donc mangé un spagetti bolo maison avec la sauce qui était préparé à l’avance et surgelé, ma fille préférant une purée avec une omelette.

Une fois tout ce beau monde rassasié et madame en route vers ces retrouvailles d’anciens combattants :), je me suis mis à piocher dans mon frigo.

Comme celà arrive fréquemment à Fabienne (Alice au pays des saveurs), j’ai de temps en temps une folle envie d’oeufs. Il me fallait asouvir ce besoin présant avec 4 beaux oeufs de ferme. Puis, je trouvis une grosse tomate coeur de boeuf au frigo, 4 tiges de jeunes oignons et naturellement le petit pot de pesto de fanes. Celà pourrait faire une belle omelette ‘paysanne’ tout celà.

Et en un deux trois mouvement, l’omelette, bien baveuse, bien fraîche, était devant moi. J’y trempis avec délectation ma tartinne bien beurrée. Un pur bonheur. Et une belle découverte, car ce pesto de fanes ce marriait très bien avec les oeufs à la tomate et je suis 100% certain que je vais au moins faire cette omelette une fois par an.

Voici la recette:

photos de moi ((((((et maman))))) 034

INGREDIENT

Pour le pesto:

  • 10 à 13gr de fanes de carottes fraiches
  • 7 à 8 cl d’huile d’olive
  • 1,5 c.à.s. de noix de cajou (non salés)
  • 0,5 c.à.s. de pignons de pin
  • 1 c.à.c. de cumin
  • 1 pincée de piment d’espelette
  • 2 à 3 c.à.s. de parmesan (au goût)

Puis:

  • Une belle tomate coeur de boeuf
  • sel, poivre
  • 4 tiges de jeunes oignons (le blanc + 10 cm de vert)
  • 4 gros oeufs
  • un peu de lait entier
  • ciboulette

PREPARATION

Faire le pesto: mixer tous les ingrédients ensemble jusqu’à l’obtention d’une pâte semi-épaisse. Réserver au frigo pendant une nuit afin que tous les goûts se marient bien.

Faire fondre une généreuse noix de beurre dans une grande poêle et laisser cuire jusqu’à presque noisette.

Pendant ce temps:

1. Couper les jeunes oignons en rondelles

2. Couper la ciboulette et petits morceaux

3. Mélanger les oeufs, sel, poivre et un peu de lait, bien battre ce mélange

Puis, ajouter les jeunes oignons dans la poêle et laisser cuire quelques minutes.

Ajouter les tomates, coupés en fines rondelles. Salez et poivrez les tomates. Après une minute de cuisson, retournez les délicatement et resalez et repoivrez l’autre face. Laissez cuire 1 minute. Tout celà à feu moyen.

Versez 3/4 du mélange d’oeufs sur les oignons et les tomates et laissez cuire l’ensemble. Bougez de temps en temps la poêle afin que l’omelette n’adhère pas à celle-ci et afin que le jaune puisse bien ce glisser partout.

Quand le jaune du dessus de l’omelette est presque dur, versez le reste des oeufs. Laissez cuire quelques secondes. Versez sur chaque tomate une cuillère à café de pesto et étalez légèrement. Parsemez de ciboulette hachée.

Servez l’omelette encore baveuse mais chaude sur le dessus. A déguster sans modération avec du bon pain beurré.

photos de moi ((((((et maman))))) 035

Bon Appétit!

L’oeuf à l’honneur dans mon Egg Coddler maison

EGG CODDLER

Après avoir lu les derniers posts de Fabienne de savoureusesaveur dans lesquels elle vantait les mérites d’un recyclage régulier du surgelateur (et je dois dire avec succès quand on voit ces belles recettes), et après avoir lu le coup de gueule de Tiuscha contre les aliments jettés à la poubelle, il ne fallait pas que je sois en reste et que je continue également à faire attention sur ce point et donc UTILISONS LESRESTES ! 

IMG_3548

Comme on est proche de Pâques, pourquoi ne pas mettre àl’honneur les œufs. Un œuf dur, un œuf à la coque, une omelette où un œuf brouillé. Ce sont des préparations devenues banales pour les ‘hobbycooks’. En dehors de cela, nous utilisons bien-sûr les œufs dans un tas de desserts et comme liant dans beaucoup de préparations chaudes et froides. Alors mettons les un peu plus à l’honneur. 

En plus, les œufs, contrairement à ce qu’en disent les ‘amis de la diète et de l’ascèse’, les œufs c’est vachement bon pour la santé. Aussi bien les œufs blancs, que les œufs bruns (la différence entre les deux est simplement génétique par rapport à la rasse de poule, mais c’est du pareil au même) comportent les 9 acides gras dont notre corps à besoin. Les œufs ont une valeur biologique de 93,7%. Comparer cela avec le lait (84,5%) et le poisson (76%) tant mis en avant. Les œufs contiennent donc beaucoup de proteïnes de qualité. Un œuf nous donne 15% de la quantité totale de proteïnes dont notre corps à besoin quotidiennement. Les vitamines et minéraux ce trouvent presque entièrement dans le jaune. Il contient des vitamines du groupe B et des vitamines E, K et A. Les œufs sont en plus un des aliments rares qui contiennent de la vitamine D naturelle, celle qui a un effet bénéfique sur le renforcement des os. Dans le jaune on retrouve également du fer, de l’acide follique (très bon pour les femmes enceintes), de la luteïne et de la zeaxanthine (bénéfique pour la vue et qui nous protègent également contre les radicaux libres), et enfin de la choline (qui contrôle la formation de cholesterol et empêche son agglutinement sur les paroies des artères. Donc l’œuf n’est pas si mauvais pour le cholesterol, comme nous avons coutume de le dire. En plus, un œuf contient 1,7gr de graisses saturées et 4,2gr de graisses non-saturées. Ces dernières nous aident à diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires. Et encore : une étude récente (Australienne) demontre que le fait de manger 2 œufs le matin augmente la satiété par rapport à un petit déjeuner avec plus de glucides, tel que du pain et de la confiture. 

Nous aujourd’hui, nous avons donc déjeuné en soirée, avec un œuf à la coque revu et corrigé et des mouillettes grillées au beurre. La recette je l’ai puisée dans le magazine ‘Ambiance’ du mois de Mars 2008. Une recette d’origine brittanique et dieu sait que les anglais s’y connaissent en petits déjeuners et en œufs. La première chose qui m’a attiré était le mode de cuisson. La cuisson se fait dans un drôle d’ustencile, le EGG CODDLER.Je ne sais pas si beaucoup de personnes connaissent. Moi en tout cas, je ne connaissais pas du tout. Il s’agit litéralement d’un ‘CAJOLEUR D’ŒUFS’.

multi
 

Belle expression pour un ustencile de cuisine, ne trouvez vous pas ? C’est en fait, un ustencile de cuisine typiquement anglais, utilisé pour le petit déjeuner et pour les entrées. Traditionellement il est fabriqué en porceleine très dure et résistante au feu du Royal Worcester. Il est composé du petit pot en porceleine, assez haut, et d’un couvercle en métal qui se visse légèrement sur le pot (mais pas trop, afin que la vapeur puisse un peu s’échapper). Je n’avais naturellement pas de ‘egg coddler’, j’ai donc été acheté 4 petits pots en porcelaine, assez hauts et avec un petit couvercle en porcelaine. Je les ai simplement couverts d’une feuille d’aluminium pendant la cuisson.  

IMG_3546

Au début de mon post je parlais des restes. Eh bien, j’avais des œufs, du sel, du poivre et des échalottes. Comme tout le monde qui cuisine quoi. Mais il me restait du céleri, de l’aneth et 40gr de gorgonzola (celui de la soupe de Mamina d’hier). Voici donc la recette qui cajole à fond nos œufs tant adorés.


INGREDIENT

  • 4 ŒUFS
  • 1 BRANCHE DE CELERI BLANC
  • 1 BELLE ECHALOTTE
  • 2 C.A.S. D’ANETH
  • 40GR DE GORGONZOLA
  • BEURRE
  • SEL DE MER, POIVRE
  • 2 A 3 TRANCHES DE PAIN

PREPARATION

Coupez le pain en longs bâtonnets de +- 1cm sur 8cm. Beurrez-les sur les deux faces et mettez les dans un four préchauffé à 200°C. Faites dorer au four. Epongez-les légèrement, à leur sortie, sur du papier de cuisine. 

Enlevez les fils du céleri et coupez le en très fine brunoise. Pelez l’échalotte et émincez-la finement. Beurrez les 4 petits pots.

Mélangez l’aneth, l’échalotte et le céleri.  Versez la moitié du mélange dans les 4 petit pots. Versez au-dessus un œuf entier dans chaque pot. Répartissez ensuite le gorgonzola dans les pots, salez et poivrez et terminez par l’autre moitié du mélange d’herbes. Mettez les couvercles sur les pots et fermez légèrement avec des morceaux de feuille alluminium.

Mettez les pots dans une poêle d’eau bouillante. Faites en sorte que seulement la moitié du petit pot soit immergé. Baissez la température (sur 3) et laissez cuire au bain-marie pendant 12 minutes. Servez avec les mouillettes grillées.

IMG_3547

Bon Appétit !