Spiering mariné sous-vide en basse température, gratin de chou fleur au cheddar et au jambon de Bayonne

SPIERING DE PORC LIVAR MARINE SOUS-VIDE EN BASSE TEMPERATURE, GRATIN DE CHOU FLEUR AU CHEDDAR ET AU JAMBON DE BAYONNE

49592305_830430880649727_198939011090219008_n

Fort de ma première utilisation de mon Anova Precision Cooker lors du dernier réveillon et surtout bluffé par le résultat de cette basse température sous vide sur les filets de faisan, j’ai voulu très vite retenter l’expérience avec des spierink/spiering (échine de porc), un morceau très gouteux mais généralement très mal cuit avec au final une viande très dure et sèche et un gras qui n’est pas fondant.

J’ai repris une recette que j’avais et je l’ai adaptée à la cuisson sous vide. C’était extra, viade rosée à cœur, texture tendre et juteuse et un gras bien fondant, y compris la couenne. Pour accompagner ce bon morceau de porc, un gratin gourmand de chou fleur.

49625882_2249663598417712_8759666725965791232_n

INGREDIENTS (4-5P)

Pour la spiering (échine)

  • 4 BELLES TRANCHES DE SPIERING DE PORC LIVAR
  • JUS D’UN CITRON
  • FLEUR DE SEL, POIVRE NOIR DU MOULIN
  • 1 GOUSSE D’AIL EMINCEE
  • 1 C.A.C. ORIGAN FRAIS
  • 1 C.A.S. D’HERBES POUR BARBECUE
  • 4 BRANCHES DE THYM FRAIS
  • 1 C.A.S. PERSIL CISELE
  • 1 C.A.C. DE MARJOLAINE FRAICHE
  • 10 CL D’HUILE D’OLIVE
  • 1 C.A.S. MOUTARDE BISTER
  • 1/2 C.A.C. PAPRIKA
  • QUELQUES GOUTTES DE TABASCO
  • 5 CL VIN BLANC
  • 1 C.A.S. VINAIGRE DE XERES
  • 1 C.A.S. JUS DE POMMES

Pour le chou fleur

  • 1 A 2 PETITS CHOUX FLEURS DE MALINNES, COUPES EN ROSETTES

Pour la béchamel

  • 60 G BEURRE
  • 42 G FARINE
  • 1 L DE LAIT
  • 120 G CHEDDAR RAPE
  • SEL, POIVRE, MUSCADE
  • 6 C.A.S. AMANDES EN POUDRE

Pour la gratin

  • 2-3 C.A.S. CHAPELURE MAISON
  • 4 TRANCHES DE JAMBON DE BAYONNE
  • QUELQUES C.A.S. CHEDDAR RAPE

PREPARATION

Pour la spiering (échine)

Au matin, ou la veille au soir (c’est mieux), mélanger les différents ingrédients de la marinade.

Verser la marinade dans un plat. Dresser les tranches de spiering sur la marinade, et les napper avec cette marinade. Prenez un plat qui est à la taille des tranches de spiering, afin que la marinade recouvre au maximum la viande.

Filmer le plat et placer au frigo jusqu’au soir.

49344980_219138418989562_6656501857650737152_n

Retourner de temps en temps la viande.

Sortir le plat une heure avant la cuisson (c.à.d. 2h30 avant le repas).

Transvaser les tranches de spiering avec leur marinade dans des sacs et tirer sous-vide à 99%.

Placer l’anova precision cooker dans une grande casserole d’eau et porter à 63°. Placer les sacs dans la casserole et faire cuire pendant 1 heure et vingt minutes.

Sortir les tranches de leurs sacs.

Faire chauffer une poêle grill et l’enduire d’un rien de matière grasse. Egouter brièvement les morceaux de viande.

49699302_393212184781781_9034213293362774016_n (1)

Faire saisir la viande sur les deux faces, 1 min 45 par face.

Sortir la viande de la poêle, saler et poivrer et réserver dans une feuille d’allu pendant quelques minutes.

Pour le chou fleur

Placer les 4 tranches de jambon de Bayonne sur une plaque de four munie d’un papier de cuisson. Laisser bien sécher au four à 100°C. Mixer dans un petit blender et réserver.

Blanchir les rosettes de chou fleur dans de l’eau bouillante légèrement salée, ceci pendant +- 15 minutes (plus si les rosettes sont plus grosses). Les égoutter. Il faut une cuisson al dente, afin qu’une fois dans le plat gratiné, ils ne se décomposent pas trop et gardent de la texture.

Faire bouillir le lait, ajouter la poudre d’amandes, laisser infuser hors feu à couvert. Réserver. Une fois froid, passer le lait aromatisé aux amandes et le récupérer pour la béchamel. Le bouillir juste avant de l’ajouter au roux.

Faire la sauce en laissant fondre 42g de beurre, dans une sauteuse, à feu doux. Puis y adjoindre la farine et sans arrêter de tourner avec un petit fouet, poursuivre la cuisson sans trop de coloration pendant 4 à 5 minutes.

Ajouter le lait, amener à nouveau à ébullition, puis mettre sur petit feu pendant une dizaine de minutes. Bien tourner avec le fouet afin d’obtenir une sauce bien lisse.

Y mélanger le fromage, mais arrêter la cuisson. Saler et poivrer. Ajouter un rien de muscade. Ajouter le reste du beurre.

Dans un plat à four, préalablement beurré, répartir le chou-fleur.

Verser la sauce dessus.

Mélanger la poudre de jambon de Bayonne, la chapelure et le cheddar.

Saupoudrer du mélange.

Passer au four chaud à 170° pendant 10 minutes, puis gratiner sous le grill du four pendant 3-4 minutes afin d’obtenir une belle croûte.

 

Bon Appétit!

Potée de porc, saucisse de morteau et haricots

POTEE DE PORC, SAUCISSE DE MORTEAU ET HARICOTS

P1130535.JPG

Une recette réalisée il y a quelques jours et qui a tenu toutes ses promesses. Je l’avais piquée dans le magazine Delicious de janvier 2017 et pour une popote du soir, cela m’a beaucoup plu. Moins a Sabine, qui a un peu de mal avec aussi bien le panais, que le céleri et le fumé en général. Ici les trois ensemble, too much pour elle.

Moi par contre, fan de ce genre de potées.

J’ai augmenté la quantitée d’haricots et de lard par rapport à la recette initiale.

P1130532.JPG

INGREDIENTS (2-3 P)

  • 25 G BEURRE
  • 150 G LARD FUME (coupé en lardons)
  • 1 OIGNON EMINCE
  • 1 GOUSSE D’AIL EMINCEE
  • 1 PANAIS (coupé en morceaux moyens)
  • 1 C.A.C. GRAINES DE FENOUIL
  • 400 G VIANDE DE PORC MAIGRE (en cubes)
  • 1 BOITE DE CONCENTRE DE TOMATES (70 G)
  • 25 CL BOUILLON DE BOEUF
  • 1 SAUCISSE DE MORTEAU
  • 2 BRANCHES DE CELERI VERT + QUELQUES FEUILLES POUR LE FINAL
  • 400 G D’HARICOTS BLANCS EN BOITE, SECS (mais alors il faut les hydrater la veille et les précuire dans un bouillon)
  • 1 BAGUETTE POUR L’ACCOMPAGNEMENT

P1130533.JPG

PREPARATION

Faire fondre le beurre dans une sauteuse. Y faire revenir le lard, l’oignon, l’ail, le panais et les graines de fenouil pendant 4 minutes.

Ajouter la viande de porc et poursuivre pendant 3 minutes.

Ajouter le concentré de tomates et poursuivre la cuisson pendant 1 minute.

Mouiller avec le bouillon et porter à ébullition.

L’ébullition atteinte, diminuer le feu, ajouter la saucisse, coupée en quatre, ajouter les branches de céleri (sans les feuilles) coupées grossièrement, couvrir et poursuivra la cuisson à feu doux pendant 40 minutes.

De temps en temps, mélanger les éléments de la potée.

Après 30 minutes de cuisson, ajouter les haricots et en fin de cuisson, rectifier l’assaisonnement avec du poivre et du sel.

Ajouter une poignée de feuilles de céleri émincées.

Servir directement avec un bon bout de baguette, beurré ou pas.

 

P1130529.JPG

 

Bon Appétit!

Stoemp à l’oseille, côte de porc plein champ d’Ardenne, sauce aux anchois

STOEMP A L’OSEILLE, COTE DE PORC PLEIN CHAMP D’ARDENNE, SAUCE AUX ANCHOIS

Pommes de Terre, Muscade, Beurre, Anchois, Lard Fûmé, Oseille, Crème, Vinaigre de Cidre, Vinaigre Balsamique, Fond de Veau, Oeuf

Je me suis rappelé une recette réalisé par Dominique Persoone et une autre de Kobe Desramault autour de la pomme de terre et de l’oseille. C’est un légume assez oublié dans nos assiettes belges. De temps en temps on le retrouve transformé en sauce ou comme élément d’une sauce pour anguilles, voir en potage, mais après c’est le néant.

Comme je suis un grand fan des stoemps (potées, écrasées de pommes de terre aux légumes, …), pourquoi pas avec de l’oseille et sa belle acidité.

Qui dit stoemp, dit souvent viande de porc. Une belle côte de porc de plein champ d’ardenne fera l’affaire. Mais libre à vous d’opter pour du lard, de la spierink, de la saucisse etc etc.

Il fallait une petite sauce avec ca et une sauce qui a assez de caractère pour se battre avec l’oseille. J’avais envie d’anchois, je me suis dit que cela pourrait très bien fonctionner ensemble. Et c’est sur le blog ‘chefbeau’ que j’ai trouvé une bonne sauce à base d’anchois. J’ai même repris en partie l’idée de sa cuisson de côte de porc, mais en passant de 200° au four à 95° et une cuisson plus douce. La sauce est nickel, j’ai adoré. L’ensemble fonctionnait très bien aussi. A refaire.

Pommes de Terre, Muscade, Beurre, Anchois, Lard Fûmé, Oseille, Crème, Vinaigre de Cidre, Vinaigre Balsamique, Fond de Veau, Oeuf

INGREDIENTS (2P)

  • 1 KG POMMES DE TERRE FARINEUSES
  • 1 1/2 PETIT POT D’OSEILLE
  • UN FILET DE CREME LIQUIDE
  • SEL, POIVRE, MUSCADE
  • 100 G LARD FUME
  • 150 G BEURRE + POUR LES CUISSONS
  • 1 JAUNE D’OEUF
  • 2 COTES DE PORC DE PLEIN CHAMP D’ARDENNE
  • 4 BELLES GOUSSES D’AIL
  • 4 BELLES BRANCHES DE THYM
  • 1 BELLE ECHALOTTE
  • 1 C.A.S. VINAIGRE DE CIDRE
  • 1 C.A.S. VINAIGRE BALSAMIQUE
  • 25 CL FOND BRUN (DE QUALITE, GELATINEUX)
  • 5-6 ANCHOIS A L’HUILE

Pommes de Terre, Muscade, Beurre, Anchois, Lard Fûmé, Oseille, Crème, Vinaigre de Cidre, Vinaigre Balsamique, Fond de Veau, Oeuf

PREPARATION

Sortir la viande du frigo environ 1 heure avant la cuisson.

Eponger la viande. La faire dorer sur les deux faces dans du bon beurre.

Dans un petit plat, disposer dans le fond la moitié du thym et la moitié de l’ail coupé en rondelles.

Dessus disposer les côtes de porc, salées et poivrées sur les deux faces. Terminer par le reste de thym et d’ail en rondelles. Mettre du papier allu dessus et réserver pendant 30 minutes.

 

Réaliser la sauce.

Faire colorer l’échalote émincée dans un bon morceau de beurre.

Déglacer avec les deux vinaigres et réduire quasi à sec.

Ajouter le fond de veau, ajouter les anchois bien rincés et faire réduire de moitié.

Assaisonner de poivre et de sel.

Mixer le tout dans un petit blender et réserver au chaud.

Réchauffer juste avant le dressage.

 

Peler les pommes de terre et les faire cuire à l’eau bouillante salée.

Faire revenir le lard coupé en lardons dans un peu de beurre. Quand le lard est bien cuit, réserver sur du papier absorbant. Jeter le gras de cuisson en gardant la poêle.

 

Préchauffer le four à 95°C.

Y placer le plat avec les côtes (sans le papier allu) et cuire jusqu’à obtention de 58°C à cœur.

 

Faire chauffer l’oseille avec un filet de crème, un peu de sel et de poivre.

Faire fondre les 150 g de beurre dans une poêle et amener jusqu’à beurre noisette.

A la fin, réchauffer les lardons dans ce beurre.

Egoutter les pommes de terre et les assécher dans la casserole de cuisson.

Les écraser avec un presse purée, y ajouter l’oseille crémé, le jaune d’œuf, le beurre noisette avec les lardons. Bien mélanger le tout, rectifier l’assaisonnement en poivre, sel et muscade et ajouter encore selon votre goût un peu de crème et/ou de beurre frais.

 

Dresser sur assiette, le stoemp, la viande et un peu de sauce.

 

Pommes de Terre, Muscade, Beurre, Anchois, Lard Fûmé, Oseille, Crème, Vinaigre de Cidre, Vinaigre Balsamique, Fond de Veau, Oeuf

 

Bon Appétit!

 

Choux de Bruxelles, Oignons grelots, lard fûmé, thym et beurre au sirop de vin rouge

CHOUX DE BRUXELLES, OIGNONS GRELOTS, LARD FUME, THYM ET BEURRE AU SIROP DE VIN ROUGE

Oignons Grelots, Laurier, Lard Fumé, Jus de Pommes, Jus de Poires, Bouillon de Boeuf, Choux de Bruxelles, Vin Rouge, Sucre, Thym, Beurre salé, Gruyère

Il y a des jours ou je n’ai pas trop envie de réfléchir à une recette et je tourne alors vers ceux qui en écrivent et réalisent pour nous. Parfois des chefs, parfois des anonymes des magazines, des cuisiniers amateurs avec ou sans blogs, j’emprunte un peu de partout.

Cette fois, comme assez souvent, le magazine ‘Delicious’ et sa cuisine simple et gouteuse de tous les jours, fût mon allié en cuisine. J’y trouvais deux recettes qui, sur le moment, me donnaient envie, l’une était une cocotte d’oignons grelots (Janneke Philippi), l’autre un plat au four autour du chou de Bruxelles (Merijn Tol). Les deux recettes étaient en fait des accompagnements pour un morceau de viande de bœuf ou d’agneau. Perso, j’avais plus envie du légume et les deux recettes, prises individuellement, me semblaient un peu trop tristes pour un plat unique, sans la pièce de viande. Je me suis donc permis de mixer les deux recettes en adaptant pas mal de détails.

Cela fonctionne, mais à la dégustation et à la réalisation ce n’était pas parfait. J’ai donc modifié encore la recette ci-dessous en tenant compte du résultat final. Premièrement avec 50 g de sucre pour 20 cl de vin, le sucre était beaucoup trop présent, j’ai donc diminué à 25 g. Les choux de Bruxelles n’étaient pas précuits à l’eau dans la recette, mais il est mieux de le faire pendant 4 minutes, puis réserver dans de l’eau bien glacée pour fixer la couleur. La cuisson au four sera donc plus courte et la couleur verte plus présente dans le résultat final. Finalement, faire réduire encore plus le vin avant de le mélanger au beurre. Tout à été adapté dans la recette.

Oignons Grelots, Laurier, Lard Fumé, Jus de Pommes, Jus de Poires, Bouillon de Boeuf, Choux de Bruxelles, Vin Rouge, Sucre, Thym, Beurre salé, Gruyère

INGREDIENTS (2P)

Pour les oignons grelots

  • 25 G BEURRE
  • 150 G LARD FUME
  • 2 FEUILLES DE LAURIER
  • 250 G OIGNONS GRELOTS
  • 10 CL JUS DE POMMES OU DE POIRES
  • 20 CL BOUILLON DE BOEUF OU DE VEAU
  • SEL, POIVRE

Pour les choux de Bruxelles

  • 20 CL DE VIN ROUGE
  • 25 G SUCRE
  • 500 G CHOUX DE BRUXELLES
  • 8 BRANCHES DE THYM EFFEUILLEES
  • 100 G BEURRE SALE
  • POIVRE
  • GRUYERE RAPE

Oignons Grelots, Laurier, Lard Fumé, Jus de Pommes, Jus de Poires, Bouillon de Boeuf, Choux de Bruxelles, Vin Rouge, Sucre, Thym, Beurre salé, Gruyère

PREPARATION

Pour les oignons grelots

Eplucher les oignons grelots.

Faire fondre le beurre dans une cocotte pas trop grande. Y faire revenir le lard coupé en lardons et les feuilles de laurier coupées en deux, pendant environ 3 minutes.

Ajouter les oignons grelots et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes.

Mouiller avec le jus de fruits et le bouillon, porter à ébullition.

Diminuer le feu et laisser cuire pendant 15 minutes à couvert.

Ôter le couvercle et poursuivre à découvert jusqu’à ce que le jus de cuisson soit bien réduit.

Saler et poivrer.

Pour les choux de Bruxelles

Faire réduire le vin rouge et le sucre sur petit feu pendant au moins 20 minutes. Il faut obtenir une consistance sirupeuse. Laisser re

froidir à température ambiante.

Laisser venir le beurre à température ambiante.

Nettoyer les choux de Bruxelles.

Les faire cuire pendant 4 minutes dans de l’eau bouillante salée. Egoutter et stopper la cuisson en les versant dans un grand bol d’eau glacée, ce qui fixera aussi la couleur.

Les égoutter et les couper en deux.

Préchauffer le four à 180°C.

Verser les demi choux de Bruxelles dans un plat allant au four. Assaisonner avec du poivre noir.

Mélanger le beurre tiédi avec la réduction de vin rouge. Y ajouter également les feuilles des branches de thym. Assaisonner avec un peu de poivre noir.

Répartir la moitié de ce beurre sur les choux de Bruxelles en répartissant bien un peu partout sur le plat.

Mettre au four pendant 20 minutes au milieu du four.

Checker la cuisson et prolonger éventuellement encore quelques minutes.

Sortir le plat du four, y ajouter la préparation aux oignons grelots, y compris le petit fond de jus de cuisson. Mélanger le tout et replacer au four pendant 5 minutes, en position grill.

A la sortie du four, y ajouter la deuxième moitié de beurre et bien mélanger le tout.

Rectifier l’assaisonnement en poivre et en sel.

Dresser dans des assiettes creuses, râper un peu de gruyère sur le dessus.

Servir ainsi ou avec un bon morceau de baguette.

Oignons Grelots, Laurier, Lard Fumé, Jus de Pommes, Jus de Poires, Bouillon de Boeuf, Choux de Bruxelles, Vin Rouge, Sucre, Thym, Beurre salé, Gruyère

 

Bon Appétit!

 

 

 

 

Zenne pot

ZENNE POT

choucroute,saucisse sèchée,bloedpanch,crème,gueuze,cantillon,bulots,court-bouillon,oignon,baies de genièvre,clou de girofle,saindoux

Si il y a bien un plat qui pourrait représenter Bruxelles, c’est bien le ‘zenne pot’ de Dirk Myny, plat emblématique de son établissement ‘Les Brigittines’.

Tout comme Bruxelles a de tous temps été un melting pot de cultures et de couleurs, en commençant déjà par le mélange du nord (les flamands) et du sud (les wallons) et en terminant par le mélange européen (capitale de l’Europe et des Eurocrates), puis depuis les immigrations diverses, par le mélange mondial, ce plat est un joyeux mélange d’ingrédients qu’on ne s’imagine pas à première vue, associer dans une et même assiette. Bruxelles est multiple et divers et pourtant il y a ce truc indéfinissable de très différent d’ailleurs et ca fonctionne. Il en va de même avec le plat de Dirk Myny, un mélange très hétéroclite mais ça fonctionne en bouche.

Le plat est composé de plusieurs ingrédients typiques de chez nous : le bulot, la saucisse sèche fumée, la gueuze de chez Cantillon, la bloedpanch (espèce de gros boudin clouté de gras), le tout mélange avec de la choucroute qui nous vient de l’est.

J’avais goûté ce plat lors de ma première visite aux Brigittines et ce fût immédiatement le grand amour. Alors, lorsque j’ai vu la recette publiée dans le dernier magazine ‘Régal’, il me fallait la faire au plus vite.

Ce dimanche au marché, achat de bulots cuits dans le court-bouillon, saucisses sèches, bloedpanch. De la gueuze j’en ai toujours, même si c’est de la Girardin et pas de la Cantillon. Il ne me restait plus qu’à acheter de la choucroute ce lundi afin de réaliser cette recette.

choucroute,saucisse sèchée,bloedpanch,crème,gueuze,cantillon,bulots,court-bouillon,oignon,baies de genièvre,clou de girofle,saindoux

INGREDIENTS (2P en plat, 4P en entrée)

  • 400 G CHOUCROUTE (CHOU FERMENTE)
  • 4 SAUCISSES SECHES FUMEES ARTISANALES
  • 4 LARGES TRANCHES DE BLOEDPANCH (BOUDIN NOIR TYPIQUE DE BELGIQUE)
  • 12 BULOTS
  • 20 CL CREME LIQUIDE
  • 50 CL COURT BOUILLON
  • 20 CL GUEUZE CANTILLON OU UNE AUTRE GUEUZE ARTISANALE
  • 1 OIGNON
  • 1 CLOU DE GIROFLE
  • BAIES DE GENIEVRE
  • 1 C.A.S. SAINDOUX

choucroute,saucisse sèchée,bloedpanch,crème,gueuze,cantillon,bulots,court-bouillon,oignon,baies de genièvre,clou de girofle,saindoux

PREPARATION

Faire cuire les bulots au court-bouillon pendant 20 minutes ou acheter des bulots déjà cuits chez un des marchands que l’on trouve encore sur les marchés à Bruxelles (p.e. celui de Jette).

Couper l’oignon en lamelles. Les faire suer dans une poêle avec le saindoux. Ils peuvent être dorés.

Ajouter la choucroute et les épices.

Mouiller avec la gueuze et 4 c.à.s. du court-bouillon qui aura servi a cuire les bulots, puis laisser frémir pendant 15 minutes sur feu doux.

Ôter le boyau des saucisses sèches et émietter la chair au couteau.

Ajouter la saucisse à la choucroute avec les bulots coupés en petits dés, ajouter aussi la crème. Faire chauffer le tout.

Faire chauffer les tranches de boudin noir à la poêle.

choucroute,saucisse sèchée,bloedpanch,crème,gueuze,cantillon,bulots,court-bouillon,oignon,baies de genièvre,clou de girofle,saindoux

Sur une assiette creuse, à l’aide d’un emporte pièce, dresser une couche de bloedpanch, puis la choucroute.

Tasser fermement afin de faire ‘sortir’ la sauce.

choucroute,saucisse sèchée,bloedpanch,crème,gueuze,cantillon,bulots,court-bouillon,oignon,baies de genièvre,clou de girofle,saindoux

Servir immédiatement.

 

Bon Appétit!

 

Parmentier de chou vert frisé et boudin noir

PARMENTIER DE CHOU VERT FRISE ET BOUDIN NOIR

boudin noir,pommes de terre,oignons,ail,chou vert frisé,vinaigre de vin blanc,crème liquide,beurre,muscade

Jeroen Meus à vraiment souvent des très bonnes idées de recettes. Cette fois, un parmentier dans lequel on remplace la traditionelle viande hachée par de la chair de boudin noir, beaucoup d’oignons et du chou vert frisé.

Facile à réaliser si on prend son temps et très bon si on aime le boudin noir naturellement.

Difficile de bien prendre en photo un gratin ou un parmentier, mais soyez en certain, le goût y est.

boudin noir,pommes de terre,oignons,ail,chou vert frisé,vinaigre de vin blanc,crème liquide,beurre,muscade

INGREDIENTS (4P)

  • 800 G POMMES DE TERRE BINTJES (FARINEUSES)
  • BEURRE
  • LAIT
  • SEL, POIVRE
  • MUSCADE
  • UN CHOU VERT FRISE
  • 4 GOUSSES D’AIL
  • 5 OIGNONS (2 ROUGES ET 3 JAUNES)
  • CREME LIQUIDE
  • 5 BOUDINS NOIRS
  • UN PEU DE BICARBONATE DE SOUDE
  • BEURRE
  • UN PEU DE VINAIGRE DE VIN BLANC
  • CHAPELURE (MAISON)

boudin noir,pommes de terre,oignons,ail,chou vert frisé,vinaigre de vin blanc,crème liquide,beurre,muscade

PREPARATION

Enlever les feuilles extérieures du chou, ainsi que le cœur plus dur, enlever chaque feuille et la debarrasser de la partie dure de la nervure centrale. Emincer les feuilles en lanières.

Porter de l’eau à ébullition avec le bicarbonate. Y faire cuire l’effiloché de chou vert, le laisser égoutter dans une passoire.

Peler 2 oignons jaunes et les émincer finement.

Peler 2 gousses d’ail et les hacher finement.

Faire revenir les oignons et l’ail dans du bon beurre, jusqu’à ce que l’oignon devienne translucide.

Ajouter le chou, un peu de beurre encore et un filet d’eau, à couvert, sur petit feu, faire revenir le chou. Saler et poivrer pendant la cuisson.

Terminer la cuisson en ajoutant un filet de vinaigre et un bon filet de crème liquide. Rectifier l’assaisonnement.

Réserver le chou.

Sortir les boudins du frigo afin de les laisser venir à température ambiante.

Peler les pommes de terre et les faire cuire dans une eau bouillante salée pendant 15-20 minutes, selon leur taille et la variété.

Peler les deux oignons rouges et le jaune et l’ail et émincer finement.

Peler les boudins noirs et les écraser dans un bol.

Faire revenir les oignons et l’ail dans du beurre.

Ajouter la chair des boudins noirs et la mélanger aux oignons et à l’ail en écrasant bien afin d’obtenir une masse homogène et cuite. Réserver.

Egoutter les pommes de terre, les assécher dans la casserole, les écraser et réaliser une purée en ajoutant du lait chaud, du beurre, du sel, du poivre et de la noix de muscade (du jaune d’œuf pour les amateurs).

Dans un plat, déposer une couche uniforme de chair à boudin noir, puis une couche avec le chou vert frisé, terminer avec une couche de purée. Verser de la chapelure sur la purée. Terminer avec quelques noix de beurre sur le dessus.

boudin noir,pommes de terre,oignons,ail,chou vert frisé,vinaigre de vin blanc,crème liquide,beurre,muscade

boudin noir,pommes de terre,oignons,ail,chou vert frisé,vinaigre de vin blanc,crème liquide,beurre,muscade

boudin noir,pommes de terre,oignons,ail,chou vert frisé,vinaigre de vin blanc,crème liquide,beurre,muscade

Laisser cuire 20 minutes à 180°C, puis 10 minutes (ou plus) en position grill afin d’obtenir une croûte dorée.

boudin noir,pommes de terre,oignons,ail,chou vert frisé,vinaigre de vin blanc,crème liquide,beurre,muscade

 

Bon Appétit!

Jambon de cochon de lait laqué rôti, pressé de fruits et légumes

JAMBON DE COCHON DE LAIT LAQUE ROTI, PRESSE DE FRUITS ET LEGUMES

Jambon de porcelet, cumin, coriandre, gingembre, miel, sauce teriyaki, sucre brun, sucre blanc, moutarde, 5 épices, piment de cayenne, muscade, ananas, golden, navets, beurre, buternut, orange, carottes, pommes de terre, jeunes oignons, coriandre fraiche

Fin juin, j’avais trouvé un bon jambon de cochon de lait et je me l’étais réservé au surgélateur pour une utilisation vers la fin de l’été. Tout le temps pour écrire la recette que voici.

Il s’agit de réaliser une marinade bien épicée et d’en enduire le jambon afin de le rôtir au four jusqu’à cuisson à 65°C à cœur. La cuisson était réussie, mais j’aurais souhaité encore plus de croquant au niveau de la couenne. J’ai cuit tout le long à 200°C, j’ai maintenant adapté la recette pour débuter pendant 25 minutes à 220°C, puis on diminue à 200°C.

Autre point d’amélioration. J’avais déposé le jambon sur un plat, muni d’une grille et je voulais récupérer une partie du jus et de la marinade qui s’écoule, afin de le lier avec le jus naturel du jambon qu’il lâche après son repos de 15 minutes. J’avais juste fait la bêtise de ne pas mettre un filet d’eau dans le fond du plat et donc la marinade écoulée a brulé et je n’ai pas eu assez de matière pour réaliser une petite sauce. J’ai finalement juste nappé ma viande avec un peu de jus naturel de la viande (au repos). J’ai adapté dans la recette afin d’éviter la prochaine fois.

Au niveau des fruits et des légumes, rien à redire, c’était comme je le voulais.

La marinade finalement, un rien trop forte pour ma Sabine avec les 2 c.à.c. de piment de cayenne, on réduit donc à 1 c.à.c.

Pas toujours évident de réaliser une recette pour la première fois, sans test préalable. Très bon donc, mais améliorable. Je n’aurais qu’à suivre ma propre recette la prochaine fois.

Jambon de porcelet, cumin, coriandre, gingembre, miel, sauce teriyaki, sucre brun, sucre blanc, moutarde, 5 épices, piment de cayenne, muscade, ananas, golden, navets, beurre, buternut, orange, carottes, pommes de terre, jeunes oignons, coriandre fraiche

INGREDIENTS (4P)

Jambon laqué

  • UN JAMBON DE PORCELET DE +- 1,4 KG
  • 1 C.A.C. CORIANDRE MOULUE
  • 1 C.A.C. CUMIN MOULU
  • 1 PINCEE DE GINGEMBRE EN POUDRE
  • 4 C.A.S. MIEL LIQUIDE OU DE SIROP D’ERABLE/AHORN
  • 3 C.A.S. SAUCE TERIYAKI
  • 1 ½ C.A.S. SUCRE BRUN
  • 1 ½ C.A.S. SUCRE SEMOULE BLANC
  • 3 C.A.S. MOUTARDE
  • 1 ½ C.A.S. 5 EPICES (ANIS ETOILE, POIVRE DE SECHUAN, GRAINES DE FENOUIL, CANNELLE ET CLOU DE GIROFLE)
  • 1 C.A.C. PIMENT DE CAYENNE
  • 1 C.A.C. NOIX DE MUSCADE

Les légumes et les fruits

  • 1 ANANAS VICTORIA (OU UN DEMI ANANAS TRADI)
  • 3 POMMES GOLDEN
  • 1 BOTTE DE PETITS NAVETS
  • 80 G BEURRE
  • 600 G BUTTERNUT
  • 50 G MIEL
  • LE JUS D’UNE ORANGE
  • SEL, POIVRE DU MOULIN
  • 3 CAROTTES MOYENNES
  • 3 POMMES DE TERRE (à chair ferme) MOYENNES

Autres ingrédients

  • 1 BONNE C.A.S. DE CORIANDRE FRAIS
  • 4-5 JEUNES OIGNONS

Jambon de porcelet, cumin, coriandre, gingembre, miel, sauce teriyaki, sucre brun, sucre blanc, moutarde, 5 épices, piment de cayenne, muscade, ananas, golden, navets, beurre, buternut, orange, carottes, pommes de terre, jeunes oignons, coriandre fraiche

PREPARATION

Le plus facile est de débuter avec la pré-cuisson des légumes et des fruits, puis de passer à la viande et terminer avec la cuisson finale des légumes et fruits.

Le jambon

Sortir la viande du frigo et laisser venir à température ambiante.

Préchauffer le four à 220°C.

Mélanger le miel (ou le sirop d’érable) avec la sauce teriyaki, la moutarde, les sucres et les épices dans un petit bol.

Bien essuyer la viande et la placer dans un plat à four, muni d’une grille dans le fond (attention de ne pas prendre un plat dans lequel le jus se concentré sur les côtés légèrement plus bas que le reste du plat, un plat bien plat J donc).

Verser un filet d’eau dans le plat.

Badigeonner la viande sur toutes les faces avec le mélange épicé et enfourner.

jambon de porcelet,cumin,coriandre,gingembre,miel,sauce teriyaki,sucre brun,sucre blanc,moutarde,5 épices,piment de cayenne,muscade,ananas,golden,navets,beurre,buternut,orange,carottes,pommes de terre,jeunes oignons,coriandre fraiche

Après 15 minutes de cuisson, badigeonner à nouveau sur les deux faces.

Après 10 minutes de cuisson supplémentaires, retourner la viande, la badigeonner à nouveau avec le reste de la marinade et arroser avec le jus de cuisson.

Diminuer à 200°C.

Remettre en cuisson pendant 25 minutes.

Badigeonner une 4e fois après 15 minutes.

Ajouter un filet d’eau dans le plat, si nécessaire, afin d’éviter que le jus ne crame.

Vérifier de temps en temps la cuisson avec un thermomètre sonde (62°C à cœur).

Tant que cette température n’est pas atteinte, poursuivre la cuisson en retournant la viande toutes les 15 minutes et en badigeonnant légèrement (mais garder 4 c.à.s. de marinade pour la finalisation des légumes et des fruits).

Une fois les 62°C à cœur atteint, laisser la viande au repos, pendant 15 minutes, sur une assiette, couverte d’une feuille d’alu. La viande va atteindre 65°C à cœur et un bon jus va s’en écouler.

Mettre le plat de cuisson sur feu vif, verser, si nécessaire, 2-3 c.à.s. d’eau chaude et faire bouillir quelques instants en décrochant bien les sucs de cuisson. Y ajouter le jus de la viande (écoulé dans l’assiette).

Lier éventuellement avec un peu de beurre en vannant.

Les légumes et les fruits

Peler les carottes et les couper en quatre dans la longueur.

Peler les pommes de terre et les couper en morceaux.

Peler les navets et les couper en morceaux.

Peler le butternut et couper la chair en morceaux.

Peler les pommes et les couper en morceaux (à faire juste avant la cuisson).

Peler l’ananas et le couper en morceaux.

Faire fondre le beurre dans une sauteuse. Ajouter les légumes, les enrober de beurre et les laisser revenir pendant 10 minutes.

Verser le jus d’orange, un peu d’eau, le miel, sel et poivre.

Couvrir et laisser mijoter pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre et le potiron soient cuits. Les enlever.

Ajouter les fruits et poursuivre 15 minutes.

Remuer régulièrement et ajouter un peu d’eau si nécessaire.

Placer tous les légumes et fruits avec leur jus dans un plat à four. Y mélanger 4 c.à.s. de marinade, réchauffer au four pendant le repos de la viande.

 

Jambon de porcelet, cumin, coriandre, gingembre, miel, sauce teriyaki, sucre brun, sucre blanc, moutarde, 5 épices, piment de cayenne, muscade, ananas, golden, navets, beurre, buternut, orange, carottes, pommes de terre, jeunes oignons, coriandre fraiche

Bon Appétit !