Grand’O meets Cava Fresh

GRAND’O MEETS CAVA FRESH

Je ne suis pas un habitué des cocktails. Généralement je me contente d’un JB Coca ou d’un Sherry Dry, voir du champagne, du cava ou en été une bonne sangria maison. Etant jeune il y avait Pina Colada, Cuba Libre et plus tard Mocchito et variantes, mais celà s’arrète là.

Ce dimanche pour mes invités, j’avais envie de réaliser un cocktail, changer les habitudes.

J’avais plusieures recettes de Grand’O, un cocktail à base de Grand Marnier, mais je n’avais pas trop envie de réaliser un cocktail avec de l’eau pétillante. Un autre cocktail, à base de Gran Marnier avec cava et jus de fruits de la passion me tentait aussi. Bon on va mixer les deux idées, on vera bien.

Au final, un cocktail bien frais, pas trop sucré, effet limonade désaltérante mais vicieuse. Faudrait pas en boire 3 d’affilée au risque de….

Pour la photo, il faudra s’armer de patience, je n’ai pas eu l’idée d’en faire un dimanche.

INGREDIENTS

  • 4 CL GRAND MARNIER
  • 4 CL JUS D’ORANGE
  • 2 CL JUS DE CITRON
  • 2 CL JUS DE FRUITS DE LA PASSION
  • 1 CL DE SIROP DE SUCRE DE CANNE
  • 6 CL CAVA
  • 5 GLACONS

PREPARATION

Verser le Grand Marnier, puis le jus d’orange, le jus de citron, le sucre de canne, le jus de fruits de la passion et enfin le cava bien froid.

Remplir de glaçons, décorer d’une tranche d’orange et servir.

Santé!

Limoncello maison

LIMONCELLO MAISON

 

citrons,citrons verts,sucre,alcohol

 

Il y a quelques mois déjà maintenant que je me suis lancé dans la confection d’un limoncello maison. Je me suis basé sur la recette de Didier B, un collègue de travail, et je dois dire que s’était tout à fait à mon goût. Donc, merci Didier.

J’adore ça le limoncello, tout comme les autres alcohols citronés, mais je suis souvent déçu des breuvages que l’on peut acheter chez nous en supermarché ou que l’on nous sert dans les bars, les restos…. Trop sucré, trop sucré messieurs. Trop peu sur l’alcohol. Pour moi un bon limoncello doit avoir cette force qu’apporte l’alcohol (celà doit un rien brûler quand-même) et aussi apporter la fraicheur du citron dans un bon rapport sucre-alcohol. On doit quand-même avoir envie d’y retourner.

L’avantage de le faire à la maison est que l’on peut doser à la fin de la préparation comme on aime, vraiment le faire à son goût.

Ce soir je vais encore me servir un petit verre tiens. La bouteille va se vider très vite, on en refera.

J’avais réalisé ce limoncello en dehors de la bonne saison des citrons. Si vous le faites quand il y a les meilleurs citrons sur le marché (Naples, Nice, ….) vous obtiendrez encore un résultat plus génial.

La production italienne se trouve dans la province italienne de Campania, en Sicile et en Sardaigne, mais le seul vrai limoncello nous vient de Sorrento. Sur le sol volcanique de Sorrento pousse un citron spécial qui est plus sucré que les autres et dont la peau contient beaucoup d’huile éssentielle. Ce citron est depuis 2000 protégé par l’Union Européenne et vous donnera le meilleur limoncello possible.

Si vous optez pour un limoncello ‘non-maison’, allez vers Limoncello di Sorrento de la Villa Massa’. La recette y est inchangée depuis que les frères Stefano et Sergio Massa l’ont réalisé pour la première fois en 1890. Ils vendent aussi une Crema Limoncello (www.villamassa.nl).

INGREDIENTS

Base

  • 8 CITRONS JAUNES NON TRAITES
  • 3 CITRONS VERTS NON TRAITES (SI VOUS EN TROUVEZ)
  • 1L D’ALCOHOL 96° OU GRAPPA
  • 1,5L D’EAU
  • 800 G SUCRE FIN

 

  • EAU + SUCRE DANS LES MEMES PROPORTIONS QUE CI-DESSUS A FIN DE RECTIFIER A VOTRE GOUT

PREPARATION

Faire tremper les citrons pendant 30 minutes dans de l’eau. Les essuyer.

Prélever les zestes des citrons jaunes et verts en évitant un maximum la peau blanche. Il faut le faire au couteau ou à l’économe, pas à la râpe. Si vous laissez la peau blanche, votre limoncello sera trop amère.

Laisser macérer les zestes pendant 2 semaines dans 1L d’alcool à 96°.

Préparer un sirop avec l’eau et le sucre. Récuperer les zestes macérés et les ajouter au sirop durant sa préparation. Laisser refroidir.

Filtrer le sirop et ajouter à l’alcool.

Après quelques jours, goûter et rectifier en ajoutant la dose extra de sirop selon votre goût.

Réserver une semaine, filtrer à travers une mousseline et déguster.

Bon Appétit!

Sangria aux fruits

SANGRIA AUX FRUITS

 

Girofle, Poivre, Cannelle, Gingembre, Jus d'Orange, Porto Rouge, Oranges, Citrons, Zestes, Vin Rouge, Cointreau, Brandy, Cognac, Vermouth, Pommes, Poires, Nectarines, Pêches, Muscade

 

Ce dimanche, afin de bien accueuillir le cousin et la cousine de mon épouse, leurs conjoints et leurs enfants, j’avais opté pour un diner sur le thème de l’espagne, avec une bonne paëlla comme plat principal.

J’ai apris malheureusement, mais heureusement encore à temps pour changer les plans, que plusieurs invités n’aimaient pas les coquillages et fruits de mer et qu’une était même allergique. Aurevoir Paëlla Marinière donc, on change de plat.

Mais j’ai gardé le côté ‘Espagne’ pour l’apéro. Et quoi de plus espagnol que la Sangria.

Presque chaque belge à au moins une fois dans sa vie été en Espagne et comme touriste en Espagne il est très difficile de faire l’impasse sur la sangria.

Maintenant, il y a sangria et sangria. Souvent de nos jours la sangria est réalisée à base de bouteilles avec un mélange tout fait et une tonne de fruits différents, souvent additioné de fanta, d’eau pétillante, etc etc. Pas mauvais, loin de là. Mais j’ai eu envie de respecter tout de même un maximum la recette originale, en ajoutant tout de même quelques fruits, mais pas de 20 sortes différentes et une touche d’alcohol, dont je ne pense pas qu’elle y était à l’orgine. Mais celà reste une sangria, loin de certains breuvages écueurant dans les pubs de Torremolinos.

La recette originale se perd dans la nuit des temps et même au tout début, elle variait probablement de village en village et de saison en saison. Allez savoir quelle était la recette.

En cherchant un peu sur le net néanmoins, quelques bases semblent être certaines.

Il faudrait remonter au XIe siècle déjà pour en trouver la première annotation connue, du côté de Malaga. La boisson aurait été inventée par les Maures. Il s’agissait en gros d’un mélange de vins rouges, de fruits (agrumes) coupés en dés, de poivre noir en grains, de gingembre et de sucre de canne. Au XVe siècle, la cannelle s’y ajoute. Le tout macéré pendant quelques heures au froid. Après macération, le liquide était filtré pour ensuite être consommé.

A cette époque, l’eau des sources d’eau glacées de la région, entrautre dans le Rio Frio au nord-est de Malaga, étaient utilisées à cet effet. C’était le seul breuvage bien froid avec le gaspacho, qui date de la même période.

Cette Sangria était la boisson des ramasseurs de fruits, qui  portaient dans une outre ce vin coupé à l’eau de source. Dans la même outre ils ajoutaient du jus d’agrumes. Cette boisson facilitait le travail sous le soleil et rafraîchissait sans trop enivrer. Les sangria de nos jours, additionnées de Brandy, Porto, Gin, Vodka, … sont donc des ‘adaptations’ récentes.

Tout est permis de nos jours: des sangria pétillantes (tinto de verano), du vin au soda de citron ou d’orange (pitilingorri, caliguay), des sangria blanches au vin blanc et fruits blancs, sangria sans alcohol, ….. On peut y mettre de la muscade, du clou de girofle, ….

Le nom viendrait du mot ‘Sangre’. Sangre est le mot espagnol pour sang. Mais il désigne aussi la saignée, du sang, mais aussi le détournement d’une partie d’un cours d’eau. Est-ce lié à la couleur rouge comme le sang ou au détournement des sources pour la confection de la boisson?

Des centaines de recettes, en voici une en plus, la mienne. Sans eau pétillante, avec du vin rouge espagnol, des épices, surtout de l’agrume, un peu d’alcohol, quelques fruits.

Je n’ai fait mariner mes fruits que pendant 3 heures au frais dans le mélange, ceci afin d’éviter la fermentation à cause du sucre.

 

Girofle, Poivre, Cannelle, Gingembre, Jus d'Orange, Porto Rouge, Oranges, Citrons, Zestes, Vin Rouge, Cointreau, Brandy, Cognac, Vermouth, Pommes, Poires, Nectarines, Pêches, Muscade

 

INGREDIENTS (pour 3,5L)

  • 6 CLOUS DE GIROFLE
  • 8 GRAINS DE POIVRE
  • 1 BATON DE CANNELLE
  • 10 CM DE GINGEMBRE RAPE A LA MICROPLANE
  • 55 GR SUCRE IMPALPABLE
  • 750 ML DE JUS D’ORANGE TRES FROID
  • 125 ML PORTO ROUGE
  • ZESTES DE 2 ORANGES NON-TRAITEES
  • 750 ML DE VIN ROUGE ESPAGNOL CORSE
  • ZESTE D’UN CITRON NON-TRAITE
  • 1 TOUT PETIT VERRE DE TRIPLE SEC COINTREAU (2,5 CL + 2,5 CL)
  • 1 PETIT VERRE DE COGNAC (OU AUTRE BRANDY) (2,5 CL + 7,5 CL)
  • UN RIEN DE VERMOUTH
  • 1L  D’EAU MINERALE TRES FROIDE
  • 3 ORANGES EN SUPREMES
  • 2 POMMES EN TRANCHES FINES
  • 1 POIRE EN MORCEAUX
  • 2 PECHES EN MORCEAUX
  • 2 NECTARINES EN MORCEAUX
  • GLACONS
  • 1 PINCEE DE MUSCADE

 

Girofle, Poivre, Cannelle, Gingembre, Jus d'Orange, Porto Rouge, Oranges, Citrons, Zestes, Vin Rouge, Cointreau, Brandy, Cognac, Vermouth, Pommes, Poires, Nectarines, Pêches, Muscade

 

PREPARATION (A DEBUTER LA VEILLE AU SOIR)

Mélanger les épices, le sucre, le jus d’orange, le porto, le vin, les zeste de citrons et les zeste d’oranges dans une casserole. Faire chauffer à feu doux sans laisser bouillir pour que tout le sucre soit dissout, puis laisser frémir 5 minutes.

Laisser refroidir à température ambiante. Ajouter 2,5 cl de cointreau et 2,5 cl de cognac et les suprêmes d’oranges.

Mélanger dans un grand bol le mélange refroidi et le reste des ingrédients, à l’exception des autres fruits, des alcohols et de l’eau. Couvrir et mettre au frigo pendant une nuit.

Le lendemain, 3 heures avant de servir, filtrer le mélange pour enlever les zestes, les grains de poivre, les clous de girofle et le baton de cannelle.

Couper les fruits en morceaux.

Ajouter les fruits, le reste des alcohols et l’eau bien froide. Garder encore 3 heures au frigo.

Ajouter des glaçons et servir dans des verres bien froids (éventuellement mis au frigo préalablement).

 

Girofle, Poivre, Cannelle, Gingembre, Jus d'Orange, Porto Rouge, Oranges, Citrons, Zestes, Vin Rouge, Cointreau, Brandy, Cognac, Vermouth, Pommes, Poires, Nectarines, Pêches, Muscade

 

Bon Appétit!

Granité au citron vert

GRANITE AU CITRON VERT

Voici un granité que je sers aux convives lorsque l’entrée et le plat sont assez lourds. Celà détend un peu l’estomac et réouvre l’appétit.

INGREDIENTS
12 CITRONS VERTS
6 PETITS BRINS DE MENTHE
300GR SUCRE EN POUDRE
1 GOUSSE DE VANILLE
PREPARATION
Râpez fin les zestes de 2 citrons.
Mettez-les dans une passoire, plongez-la 2 minutes dans une casserole d’eau bouillante.
Rafraîchissez sous l’eau froide et égouttez.
Pressez 12 citrons afin d’obtenir 25 cl de jus.
Portez 50cl d’eau à ébullition dans une casserole avec le sucre et la vanille fendue.
Laissez frémir 3 minutes.
Après refroidissement, retirez la vanille.
Ajoutez le jus et les zestes des citrons dans le sirop.
Versez dans des bacs à glaçons et laissez prendre en glace au congélateur.
Au bout de 30 minutes, écrasez les cristaux formés sur les bords.
Recommancez toutes les 30 minutes jusqu’à complète prise en paillettes de glace.
Répartissez le granité dans des verres en garnissant chacun d’un petit brin de menthe.
Dégustez sans attendre.

Bon Appétit!