La tartiflette

LA TARTIFLETTE

La tartiflette (‘péla’ en patois savoyard), c’est l’heure de gloire du reblochon. Un fromage issu du lait très gras qui restait dans le pis des vaches et que les fermiers finissaient de traire, « reblochaient », à l’insu du propriétaire.

Voici ma recette de ce plat, qui est plus un coup de génie marketing qu’issu de la tradition savoyarde. N’oublions pas que les pommes de terre ne se cultivaient pas vraiment e Savoie.

INGREDIENTS (4P)

  • 800GR DE POMMES DE TERRE ASSEZ FERME, DE PREFERENCE DES RATTES (OU DES CHARLOTTES)
  • 4 BELLES ECHALOTES (2 OIGNONS A DEFAUT)
  • 20CL DE CREME LIQUIDE
  • 150GR DE POITRINE FUMEE (A COUPER EN LARDONS)
  • 25CL VIN BLANC
  • 1 REBLOCHON FERMIER DE SAVOIE
  • 25GR DE BEURRE (OU DU SAINDOUX)
  • BEURRE POUR LE MOULE
  • POIVRE, SEL

PREPARATION

Faire cuire les pommes de terre avec leur peau, 20 minutes, à l’eau salée à moyenne ébullition. Le égoutter. Les peler et les détailler en gros cubes.

Peler et hacher finement les échalotes. Les faire suer avec un tout petit peu de beurre dans une poêle. Ajouter le vin et laisser fondre légerement en sirop. Saler très légèrement (car le fromage et la poitrine sont déjà assez salés) et poivrer.

Verser les dés de pommes de terre et le hachis d’échalote dans un saladier.

Faire dorer les lardons, 2 minutes, à feu moyen, dans le beurre chaud. Les ajouter aux pommes de terre.

Gratter la croûte du reblochon, le couper en deux disques.

Faire fondre un disque de reblochon avec la crème fraîche à feu très doux. Ajouter ce mélange au mélange de pommes de terre. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Dans un plat à four à bords hauts, disposer le mélange en l’égalisant. Recouvrir le tout du deuxième disque de reblochon coupé en languettes.

Effectuer la cuisson, 15 minutes, à four chaud, 190°C. Faire gratiner ensuite 5 minutes sous le gril du four afin d’obtenir un léger gratin.

Accord Vin:

Chignin, Apremont, Arbois, Chardonnay

 

Bon Appétit!

9 réflexions sur « La tartiflette »

  1. Puisque la crevette grise de chez nous se fait – malheureusement – rare et bien je me vois très bien me diriger de ce pas vers la Savoie et ses plats qui « tiennent au corps ». Ta tartiflette me rappelle qu’il y a bien longtemps que je n’ai plus cuisiné le reblochon et c’est un tort.
    Amicalement

    J'aime

  2. Ceci est une prise d’otage !
    Nous faisons intrusion dans ton blog car aujourd’hui ce n’est pas que la journée de la femme, c’est aussi la fin des haricots !
    Pour nous, du moins…
    Nous participons à un concours de cuisine organisé par Ofimer et si nous n’atteignons au moins la sixième place grace aux votes des internautes, nous ne pourrons jamais espérer être jugées par un jury de professionnels gastronomiques !
    Alors au diable l’avarice ! A ta souris et sache qu’en deux clics seulement tu peux nous sauver, nous et notre filet de lieu jaune au chocolat blanc et à la violette de Toulouse !
    Bon, nous n’avons pas la prétention de finir 1ères ni d’atteindre un jour la postérité !
    Mais nous sommes désespérées (pour ne pas dire au bord du gouffre) de ne pas au moins atteindre la prochaine étape !
    On a tout essayé : suppliez nos amis, nos parents, payez nos voisins, alertez les médias, faire des incantations vaudous, mais aujourd’hui, il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer, l’humour et… toi !
    C’est par là : http://www.polldaddy.com/poll.aspx?p=379899

    Alors même si tu ne votes pas pour nous, il nous reste toujours le plaisir de découvrir ton blog qui est très sympa et ta tartiflette qui nous fait baver !

    J'aime

  3. Mark, tu connais mon amour pour le fromage de Herve. Je ne sais pas si tu connais le remoudou qui est un fromage de herve qui bénéficie de 2 à 3 mois d’affinage. Le terme remoudou comme reblochon signifier ‘d’une seconde traite’, (rimoude en wallon)
    Bat

    J'aime

  4. Non, je ne connaissais pas cette spécialité de Herve? Certainement à tester, encore faut-il le trouver sur Bruxelles. Car je suppose qu’il s’agit de fromage de plus petits producteurs?

    J'aime

  5. Salut Mark,

    merci d’avoir mis ta recette en ligne… Elle m’a bien servi ce dernier vendredi et tous les convives se sont régalés. A lundi

    J'aime

  6. Eh bien, content pour toi Vincent. C’est un des buts de ce blog, le partage. Trop bête de garder ces recettes pour soi. Mieux vaut partager.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s