Les bases : Riz pilaf

LES BASES : RIZ PILAF

La cuisson du riz façon pilaf est de loin ma préférée pour accompagner des plats exotiques du Moyen-Orient et de l’Asie Centrale. Nous le faisons régulièrement. Il méritait donc sa publication propre.

Le terme « pilaf » vient du turc  pilav, venant lui-même du persan  polow (پلو) et, plus loin encore, du sanskrit  pulāka (पुलाक), littéralement « morceau de riz bouilli ». Le terme actuel a été influencé par le grec  pilafi. En raison de la diffusion mondiale du plat, le terme a dérivé en plov, polou, palov, pilau, pilawetc.

INGREDIENTS

  • 250 G RIZ BASMATI
  • 520 ML BOUILLON DE VOLAILLE
  • SEL, POIVRE
  • 1 OIGNON MOYEN
  • 1 ECHALOTE
  • 2 GOUSSES D’AIL
  • 1 CLOU DE GIROFLE
  • 1 FEUILLE DE LAURIER
  • LES GRAINS DE 6 CARDAMOMES VERTES
  • 2 C.A.C. 5 EPICES
  • 1/2 C.A.C.CORIANDRE EN POUDRE
  • 40 G BEURRE
  • 2 C.A.S. D’HUILE D’OLIVE
  • 60 G AMANDES EFFILEES
  • 2 JEUNES OIGNONS
  • 3 C.A.S. BASILIC (DE PREFERENCE THAI)
  • 2 C.A.S. FEUILES DE CORIANDRE
  • 2 C.A.S. MENTHE

PREPARATION

Griller les amandes effilées à sec sans les bruler et les réserver.

Laver le riz à grande eau et l’éponger.

Emincer finement l’oignon et l’échalote.

Préchauffer le four à 200°C.

Dans une casserole pouvant aller au four, faire revenir à l’huile bien chaude, l’oignon émincé, l’échalote, le clou de girofle, les grains de cardamome écrasées et la 1/2 des 5 épices. Faire dorer pendant 10 à 15 minutes afin de caraméliser (pas bruler) les oignons. Ajouter l’ail râpé à 5 minutes de la fin de la cuisson.

Ajouter le riz basmati. Quand le riz devient nacré, ajouter le bouillon de volaille. Ajouter le laurier et la deuxième moitié des 5 épices. Saler légèrement et poivrer.

Amener à ébullition, bien mélanger, puis réduire le feu.

Couvrir de papier sulfurisé, dans lequel vous aurez formé une petite cheminée.

Couvrir la casserole et faire cuire pendant 20 minutes au four. Le riz est cuit quand tout le liquide s’est évaporé ou à été absorbé par le riz, qui s’est presque gonflé au passage.

Laisser reposer quelques instants.

Oter le papier de cuisson et égrainer le riz à la fourchette en ajoutant le beurre.

Y mélanger les jeunes oignons coupés en rondelles et les herbes ciselées grossièrement.

Parsemer d’amandes effilées grillées.

 

Bon Appétit!

Poulet croustillant, courges au sésame

POULET CROUSTILLANT, COURGES AU SESAME

C’est la saison des courges et des potirons. Cette recette, sortie d’un magazine Saveurs et un peu améliorée, change des éternels soupes de potiron, frites de potiron ou hachis parmentiers au potiron.

C’est simple et très bon.

42784035_1673583339430598_7118089616518807552_n

INGREDIENTS (4 A 6P)

  • 1 BEAU POULET FERMIER
  • 180 G GROS SEL
  • 100 G SUCRE
  • 2 CITRONS
  • 1,2 KG DE COURGES MELANGEES, COUPEES EN GROS MORCEAUX (BUTTERNUT, POTIMARON, POTIRON, COURGETTE RONDE…)
  • 6 GOUSSES D’AIL
  • 4 BRANCHES DE THYM
  • 40 G BEURRE
  • 2 C.A.S. D’HUILE D’OLIVE
  • 1 1/2 C.A.S. SAUCE SOJA
  • 1 C.A.S. MIEL
  • 1 1/2 C.A.S. D’HUILE DE SESAME
  • 2 C.A.S. GRAINES DE SESAME
  • SEL, POIVRE NOIR DU MOULIN

PREPARATION

La veille

Faire chauffer 500 ml d’eau avec 180 g de gros sel et 100 g de sucre jusqu’à ce que tout est bien dissout.

Mélanger ensuite avec 2,5 litre d’eau froide. Y verser le jus des deux citrons. Y placer le poulet et laisser ainsi en saumure, couvert et au frigo, pendant environ 12 heures.

Avant utilisation, bien laisser égoutter le poulet et bien l’éponger avec du papier absorbant.

Le jour même

Préchauffer le four à 195°C.

Mettre le poulet, les gousses d’ail en chemise et le thym dans un plat à four. Le poulet doit être placé avec le dos vers le bas dans le plat.

Saler et poivrer

Enduire de beurre et arroser d’huile d’olive.

Enfourner pour 45 minutes.

Pendant ce temps, mélanger les morceaux de courge, la sauce soja, le miel et l’huile de sésame.

Retourner le poulet (dos vers le haut).

Ajouter les courges dans le plat, autour du poulet. Donner encore un bon coup de poivre. Poursuivre la cuisson pendant 1 heure.

En principe, la peau doit être croustillante et la viande presque confite.

Parsemer de graines de sésame.

42672666_333969510503502_3948075066813579264_n

 

Bon Appétit!

Les bases : beurre clarifié et ghee

LES BASES : BEURRE CLARIFIE ET GHEE

Certaines sauces, comme la hollandaise ou la béarnaise, sont liées au beurre clarifié. L’avantage du beurre clarifié est qu’il ne noircit pas à la cuisson, même à des très hautes températures. Il est idéal pour une pré-cuisson de p.e. d’une sole meunière ou d’une pièce de viande qu’on nourrira ensuite de bon beurre frais non-clarifié. Il délivrera en outre un léger goût de noisette. Il convient donc également très bien à la cuisson des coquilles Saint-Jacques et du homard.

Dans la cuisine indienne, le beurre clarifié joue également un rôle très prépondérant. Il s’appelle alors Ghee. Sa préparation est similaire que celle du beurre clarifié occidental, sauf qu’on ajoute une feuille de laurier pendant la cuisson, que la préparation se fait dans un wok (il faut éviter les casseroles à revêtement antiadhésif) et qu’il convient de laisser la cuisson se poursuivre pendant 30 minutes. Cela donne un beurre clarifié plus foncé et une évaporation plus importante de l’eau que contient le beurre. Le ghee est réussi lorsqu’il a une texture granuleuse.

PREPARATION (voir ci-dessus pour la variante Ghee)

Couper 500 g de beurre fermier en petits morceaux et le faire fondre au bain-marie, sans remuer.

A l’aide d’une petite louche, enlever l’écume blanche qui se forme à la surface, sans toucher à la partie blanche qui se dépose au fond.

Laisser reposer le beurre chauffé pendant 5 minutes hors du feu afin de bien laisser se déposer les particules dans le fond.

Verser ensuite la partie claire et dorée du beurre dans un autre récipient, en passant à  travers une mousseline, sans ajouter le petit-lait resté au fond de la casserole.

Transférer, encore chaud, dans un bocal hermétique, laisser tiédir, puis garder au frigo.

 

Bonne Journée,

 

 

Les bases : Guacamole

GUACAMOLE

Cette préparation à base d’avocat peut se déguster tout simplement avec des petits toasts, des tacos ou des grisini, mais elle peut aussi se retrouver comme élément de nombreux plats. L’avocat n’a pas un goût fort prononcé est il est donc facile à associer avec beaucoup d’autres ingrédients. On peut également en adapter la version ci-dessous, en jouant sur le pimenté, le citronné ou la coriandre, en dosant plus ou moins un des éléments. Si vous avez envie de quelque chose de plus typé, ou en fonction de l’accord avec d’autres préparations dans le cas ou le guacamole est un des éléments d’un plat, on peut y ajouter, selon les cas, quelques gouttes de Tabasco ou un peu de cumin en poudre. Dans certaines recettes on retrouve de l’ail, beaucoup d’ail même parfois. Je ne suis pas fan du tout d’ail cru dans un guacamole. Selon mi cela dénature le goût de l’avocat. Tout cela n’est qu’une question de goût, mais il faut en respecter la base. Traditionnellement, si le guacamole est servi comme élément d’un apéro, on la sert avec des tortilla chips à base de maïs.

Certains préfèrent la version dans laquelle on retrouve encore des morceaux d’avocat dans le guacamole. Il convient alors de mixer tous les ingrédients, sauf le guacamole, qu’on incorporera ensuite en l’écrasant avec une fourchette.

INGREDIENTS

  • 2 PETITES TOMATES VERTES GREEN ZEBRA OU A DEFAUT, UNE TOMATE ROUGE MOYENNE
  • 2 AVOCATS HASS MURS
  • 1/4 D’OIGNON EMINCE
  • 1/4 DE PIMENT ROUGE
  • LE JUS D’UN 1/2 CITRON OU DE TROIS CITRON VERT (LIME)
  • POIVRE NOIR
  • SEL MARIN
  • 1 C.A.S. DE CORIANDRE (DIZ A QUAINZE FEUILLES)
  • 1 C.A.S. CREME EPAISSE

PREPARATION

Monder les tomates. Couper la chair en morceaux.

Mixer tous les ingrédients dans un petit blender.

Passer éventuellement la préparation à travers un tamis afin d’obtenir une préparation bien lisse.

 

Bon Appétit!

 

Tarte aux Mirabelles, amandes et cardamome

TARTE AUX MIRABELLES, AMANDES ET CARDAMOME

Des mirabelles sur un étal, une préférence de ma femme pour la pâte feuilletée par rapport à la pâte brisée ou sablée, une bonne base de crème d’amandes 2.0. de Monsieur Pierre Hermé et une envie de sortir du classicisme en y introduisant de la cardamome.

J’ai réussi, malgré ma poly-neuropathie à aider tout de même un peu en cuisine, mais cela reste compliqué. Au niveau visuel, par rapport à la photo ci-dessus, il faudrait que j’essaye la prochaine fois, une version comme la photo glanée sur internet ci-dessous. Cela permet de mettre plus de fruits et ainsi un meilleur équilibre gustatif entre le fruit et la crème d’amandes.

tartemirabelle(6)

 

INGREDIENTS

  • UNE PATE FEUILLETEE
  • 350 G MIRABELLES
  • 15 G SUCRE
  • UNE BONNE PINCEE DE CARDAMOME EN POUDRE (ENVIRON 8 A 10 GOUSSES PILEES)

Pour la crème d’amandes

  • 2 OEUFS
  • 70 G DE BEURRE
  • 85 G SUCRE SEMOULE FIN
  • 80 G POUDRE D’AMANDE
  • 1 PINCEE DE SEL
  • 12,5 G MELANGE TANT POUR TANT FARINE/MAIZENA
  • 1/2 C.A.S. RHUM BRUN
  • 1 GOUTTE D’AMANDE AMERE

Pour la crème pâtissière

  • 10 CL LAIT ENTIER
  • 20 G SUCRE SEMOULE
  • 1/4 GOUSSE DE VANILLE
  • 1 JAUNE D’OEUF
  • 5 G MAIZENA
  • 5 G BEURRE

PREPARATION

Crème d’amandes

Fouetter vigoureusement le sucre et le beurre ramolli. Quand le mélange blanchit, incorporer la poudre d’amande et la pincée de sel.

Travailler le mélange afin qu’il devienne le plus homogène possible.

Travailler ensuite la préparation à l’aide d’une cuillère en bois en ajoutant les œufs.

Incorporer la farine, l’amande amère et le rhum.

Couvrir et réserver au réfrigérateur.

Crème pâtissière

Faire bouillir le lait pendant quelques minutes avec le quart de gousse vanille fendue en deux dans la longueur. A la fin, vous récupérez les graines dans les gousses de vanille et vous les mélangez au lait.

Fouetter le jaune d’œuf et le sucre jusqu’à blanchissement.

Y ajouter la maïzena, puis le lait.

Reverser le tout dans la casserole et faire épaissir quelques minutes en fouettant, puis laisser refroidir. Quand c’est tiède, ajouter le beurre. Réserver.

Mélanger cette préparation à la crème d’amandes. Réserver le tout pendant une heure au frigo, ce qui la rendra plus ferme et plus facile à travailler lors du montage de la tarte.

Avant d’utiliser cette farce, il faudra la sortir du frigo et l’amener à température ambiante afin de ne pas déchirer la pâte lorsqu’on l’étale.

Suite de la recette

Dénoyauter les mirabelles et les couper en deux.

Beurrer un moule à tarte.

Préchauffer le four à 180°C.

Foncer le moule avec la pâte feuilletée et la piquer avec une fourchette.

Remplir la tarte avec le mélange crème d’amande et crème pâtissière.

Couvrir la tarte entièrement avec une feuille en aluminium. Percer le centre de la feuille et y placer une petite cheminée fabriquée avec un peu de feuille en aluminium.

Faire cuire la tarte en chaleur tournante pendant 25 minutes au centre du four. La sortir du four.

Y enfoncer alors les demi-mirabelles en rang séré, quasi à la verticale, se chevauchant même un peu.

Mélanger 15 g de sucre en poudre et la poudre de cardamome. Saupoudrer les mirabelles avec ce mélange.

Remettre la tarte au four et poursuivre la cuisson encore pendant 15 minutes à decouvert, toujours à 180° Celsius.

Laisser refroidir et déguster.

 

Bon Appétit!

Fajitas au poulet façon Ricardo

FAJITAS AU POULET FACON RICARDO

39914733_10217272117614336_4253630847116115968_n

Cet été ma grande fille a passé quelques jours de vacances dans le sud de la France, en colloque avec un groupe d’amis dans une belle villa. Chaque jour c’était à quelque un d’autre de préparer le repas du soir. C’est ors d’un de ces repas qu’elle découvre les fajitas. Elle avait adoré.

Je me suis donc proposer à en faire, mais je n’avais encore jamais tenté cette recette. Je me suis tourné vers une valeur sûre, le blog de la cuisine de Ricardo. J’ai simplement complété avec un guacamole maison et un mélange d’épices un peu différent et plus complexe gustativement. Tout le monde a beaucoup aimé.

Mon état de santé ne me permet pas encore de faire beaucoup dans ma cuisine, nous avons donc cuisiné à trois. La photo rend difficilement le contenu, le plus gros de la recette est cachée par la tortilla.

INGREDIENTS (4P)

  • 2 POIVRONS, ROUGE ET JAUNE DE PREFERENCE, NETTOYES, DEBARASSES DES GRAINES ET COUPES EN FINES LANIERES
  • 6 CL D’HUILE D’OLIVE
  • 2 A 3 OIGNONS, EMINCES
  • 1 C.A.S. DE BEURRE
  • 1 GOUSSE D’AIL PELEE ET EMINCEE
  • 2 DEMI-POITRINES DE POULET DESOSSEES ET SANS PEAU, COUPES EN DES
  • 1 C.A.C. POUDRE DE CHILI FUME OU DE PIMENTON
  • 1 C.A.T. D’ORIGAN SECHE
  • 1/2 C.A.T. DE CUMIN
  • 1/4 C.A.T. DE CAYENNE
  • 1 C.A.T. DE SEL
  • 1 C.A.T. DE PAPRIKA
  • 1 C.A.T. DE SUCRE
  • 1/4 C.A.T. DE POIVRE
  • 8 TORTILLAS MOYENNES

Garniture froide

  • 3 TOMATES BIEN EN CHAIR, PELEES ET EGRAINES, COUPES EN DES
  • QUELQUES C.A.S. CREME EPAISSE
  • 100 G VIEUX CHEDDAR RAPE
  • QUELQUES QUARTIERS DE CITRON VERT
  • UNE POIGNEE DE CORIANDRE EMINCE GROSSIEREMENT
  • GUACAMOLE MAISON

Pour le guacamole

  • 2 PETITES TOMATES VERTES GREEN ZEBRA OU 1 TOMATE ROUGE MOYENNE
  • 2 AVOCATS HASS MURS
  • 1/4 D’OIGNON EMINCE
  • 1/4 PIMENT ROUGE
  • JUS D’UN 1/2 CITRON
  • POIVRE NOIR
  • SEL MARIN
  • 1 C.A.S. CORIANDRE
  • 1 C.A.S. CREME EPAISSE

PREPARATION

Le Guacamole

Monder les tomates. Couper la chair en morceaux.

Mixer les différents ingrédients pour le guacamole dans un petit blender.

Passer la préparation à travers un tamis afin d’obtenir une préparation bien lisse.

 

Préparer le mélange d’épices

Mélanger toutes les épices, sel et poivre compris et réserver.

 

Préparer la garniture froide

Voir liste ingrédients : tomates, coriandre, cheddar, crème épaisse, citron vert

 

La préparation chaude

Préparer les oignons, l’ail, le poulet et les poivrons.

Dans une grande poêle à feu moyen, dorer les poivrons dans 1 c.à.s. d’huile d’olive, puis réserver.

Dans la même poêle, faire caraméliser les oignons et l’ail dans 1 c.à.s. d’huile d’olive et le beurre. Réserver avec les poivrons.

Pendant ce temps, placer les tortillas sur une assiette dans un four à 150°C chaleur tournante. Laisser pendant environ 9 minutes.

Dans la même poêle, dorer le poulet dans 2 c.à.s. d’huile d’olive avec le mélange d’épices (vous pouvez mettre tout ou un peu moins, selon votre goût personnel). Remettre les légumes réservés dans la poêle et poursuivre la cuisson environ 1 minute en remuant.

Retirer les tortillas du four. Réserver la préparation au poulet au chaud.

Servir à table avec les différentes garnitures dans des bols séparés. Laisser chacun garnir soi-même ses tortillas.

 

Bon Appétit

Hollandse Bitterballen

HOLLANDSE BITTERBALLEN

Lorsque mon ami Mick me demandait il y a quelques jours si j’avais une recette de ‘bitterballen‘, je me suis rendu compte que je ne m’étais encore jamais amusé à en confectionner. Il me fallait remédier à ça en vous en proposant la meilleure version possible sur ce blog. Je ne suis actuellement pas encore en état de cuisiner cette recette en raison de séquelles d’une maladie lourde, mais cela ne saurait tarder.

Mais tout d’abord, c’est quoi des ‘bitterballen’ ?

Un ‘bitterbal’ est une friture de petites boules de ragoût de viande, d’environ 3 à 5 cm de diamètre, avec un poids d’environ 20g. Il s’agit en faite d’une version ronde de croquette de viande dont la confection fait penser à celle utilisé pour fabriquer nos bonnes croquettes de crevettes grises.

Ces petites boules étaient servies chez le peuple de Vondel avec un ‘bittertje’, c.à.d. une boisson fortement alcoolisé à base de plantes, herbes et épices avec un goût plutôt amer (amer en néerlandais ce dit bitter). A notre époque le ‘bitterbal‘ c’est bien introduit en Flandre grace à la version surgelée de la société Mora et d’autres. Il a envahi les ‘eetcafé’s’, les bars à tapas, les cafés et tavernes des clubs et salles de sport, ainsi que les tavernes de nos piscines. J’en ai mangé pour la première fois dans la taverne au-dessus de la piscine de Strombeek-Bever et ce n’était pas top. De nos jours, ils sont plutôt servis avec une bière pils ou trapiste, un peu de moutarde, des petits oignons et cornichons au vinaigre.

La vraie recette de ‘bitterballen‘ est une recette pour les gens patients, pour les gens qui savourent le temps pour faire quelque chose de parfait. Dans un ‘bitterbal‘, les morceaux de viande doivent être apparents lors de la découpe et ils doivent être réalisés avec un bouillon de bœuf maison, sans nécessairement passer par l’ajout d’Oxo ou d’extrait de viande. Il faut que cela ait le goût de la viande de bœuf et pas juste d’une mixture indéchiffrable et hyper salé.

La version ci-dessous est une version gourmande avec beaucoup de saveur et de caractère.

INGREDIENTS (Pour +- 45 pièces)

Bouillon et viande

  • 50 G D’OIGNON
  • 50 G DE CELERI BLANC
  • 50 G CAROTTE
  • 50 G POIREAU
  • 2 FEUILLES DE LAURIER
  • 1/2 BRANCHE DE ROMARIN
  • 2 BRANCHES DE THYM
  • 3 BRANCHES DE PERSIL
  • 50 G PERSIL TUBEREUX (optionnel)
  • 1 C.A.THE DE GRAINS DE POIVRE NOIR
  • 1 CLOU DE GIROFLE
  • 1 PETIT MORCEAU DE MACIS (optionnel)
  • 3 G SEL
  • 3 G POIVRE BLANC
  • 600 G VIANDE DE BOEUF TYPE ‘BOUILLI’ OU VIANDE A CARBONNADES
  • UN JARRET DE BOEUF
  • 2 OS A MOELE
  • 1 L D’EAU

Roux et farce

  • 80 G BEURRE DE FERME
  • 100 G FARINE
  • 3 FEUILLES DE GELATINE
  • 50 G CREME FRAICHE
  • 2 JAUNES D’OEUFS
  • 1 C.A.T. MOUTARDE
  • SEL, POIVRE, NOIX DE MUSCADE
  • 1 C.A.S. PERSIL FINEMENT HACHE
  • 1/2 C.A.THE DE SAUCE WORSHESTERSHIRE

Finition

  • 3 BLANCS D’OEUF
  • CHAPELURE OU PANKO
  • FARINE
  • MAIZENA

PREPARATION

Bouillon et viande

Mettre la viande et les os dans une casserole. Ajouter le sel, les grains de poivre, le clou de girofle, le macis et le poivre.

Verser de l’eau froide à hauteur (environ 1L200)

Porter doucement à ébullition.

Ajouter les légumes, coupés grossièrement et les herbes.

Diminuer le feu et laisser cuire 3 à 4 heures à petit bouillon (il faut qu’une fois cuite, on puisse détacher facilement la viande et qu’elle tombe en morceaux).

Il faut qu’après la cuisson de la viande, il y ait encore assez de bouillon pour réaliser la liaison du roux. Il vous en faudra au minimum 1/2 L. Il ne faut pas non plus, touiller trop dans la casserole pendant la cuisson; il faut éviter que les légumes deviennent de la bouillie ou que la viande se désintègre dans le bouillon.

Laisser refroidir le tout hors du feu et réserver une journée au frigo.

Le lendemain, dégraisser le bouillon, puis réchauffer le tout juste assez afin de faire fondre la gélatine naturelle du bouillon.

Sortir la viande de la casserole et réserver.

Passer le bouillon à travers une passoire et le réserver. Il vous en faut 1/2 L.

A l’aide de deux fourchettes, détacher la viande jusqu’à obtenir les plus petits morceaux filandreux possibles, puis les hacher encore un peu plus finement à la main.

Roux et farce

Faire fondre le beurre sur petit feu. Ajouter la farine et mélanger le deux à l’aide d’un fouet. Lorsque la couleur du mélange devient brun clair (après 2 à 3 minutes) et qu’une bonne odeur de biscuit s’en dégage, ajouter, petit à petit et en mélangeant constamment, le bouillon de bœuf maison froid afin d’obtenir une sauce bien lisse et épaisse.

Si il vous reste du bouillon, congelez-le pour une utilisation future.

Ajouter les feuilles de gélatine (préalablement mise à tremper pendant quelques minutes dans de l’eau froide.

Ajouter la viande et rectifier l’assaisonnement en poivre et en sel. Laisser encore cuire sur petit feu le tout pendant 2 minutes.

Ajouter la crème fraîche, les jaunes d’œufs et la moutarde. Ajouter de la noix de muscade et le persil frais finement haché. Ajouter la sauce Worshestershire.

Déverser le mélange (le salpicon) dans un grand plat pas trop profond, le couvrir avec du film alimentaire et le laisser refroidir une nuit entière au frigo.

Finition

Le lendemain, battre les blancs d’œufs dans une assiette profonde.

Verser de la chapelure dans une deuxième assiette.

Verser la farine et la maïzena (rapport de 2 farine pour 1 maïzena) dans une troisième assiette. Bien mélanger les deux. La maïzena facilitera l’adhésion de la panure.

Prélever un peu de farce et rouler une boulette. Vous pouvez vous procurer (merci Mick) une cuillère spéciale à falafel. L’avantage sera d’avoir une taille de boulettes identique à chaque fois.

71lulP3-HnL__SL1449_

La passer dans la farine; tapoter afin d’enlever l’excédent de farine.

La passer dans les œufs, puis dans la chapelure.

Faire de même avec les autres, puis réserver au frigo jusqu’au soir. On peut aussi les placer sur une planche de travail, bien séparés les uns des autres, et les réserver 1 heure au surgélateur.

Attention, il faut une étanchéité parfaite pour chaque boulette afin que la boulette ne pète dans la friture et que vous deviez assister impuissants et désolés à la fuite de la farce dans votre friteuse.

l ne suffit plus qu’à les frire à la friteuse pendant 2 à 3 minutes à 180°C et de les servir avec l’apéro. Si vos boulettes sortent du surgélateur, il faudra plutôt compter 5 minutes à 175°C.

 

Bon Appétit!